Table des matières EMC Démo

Urgences thyroïdiennes - 24/11/14

[24-132-A-10]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(14)69642-5 
M. Andronikof  : Chef de service
 Service des urgences adultes, Groupe hospitalier universitaire Paris-Sud, Hôpital Antoine-Béclère, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92140 Clamart, France 

Résumé

On distingue trois grandes classes d'urgences thyroïdiennes : les urgences endocriniennes et systémiques qui comprennent : le coma myxœdémateux, la crise thyrotoxique, la paralysie périodique thyrotoxique, l'ophtalmopathie basedowienne et la thyroïdite avec encéphalopathie de Hashimoto ; les urgences mécaniques compressives ; et les complications graves des traitements thyroïdiens requérant une intervention urgente. La pathologie thyroïdienne étant multiforme, le clinicien doit avoir un seuil de suspicion diagnostique assez bas, et particulièrement si le patient est dans une situation à risque de dysthyroïdie. Les urgences thyroïdiennes sont rares, mais toutes mettent en jeu le pronostic vital. Les urgences endocriniennes surviennent souvent lors d'un facteur précipitant une dysthyroïdie connue. Le diagnostic positif est simple une fois que l'on a pensé à l'origine thyroïdienne des symptômes. La recherche d'un diagnostic différentiel, d'un facteur précipitant et la prise en compte du terrain sont indispensables au traitement qui comporte un volet d'équilibration générale et un volet spécifique avec au premier plan : L-thyroxine et corticoïdes pour le coma myxœdémateux, bêtabloquants et antithyroïdiens de synthèse pour la crise thyrotoxique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hypothyroïdie, Hyperthyroïdie, Paralysie périodique thyrotoxique, Goitre, Complications, Traitement, Urgences


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Insuffisance surrénale aiguë chez l'adulte
  • J. Pernet, P. Ray
| Article suivant Article suivant
  • Accidents d'exposition au sang ou aux liquides biologiques
  • G. Le Guerroué, J.-L. Pourriat

Déjà abonné à ce traité ?

;