S'abonner

Apport du repérage des expositions professionnelles en oncologie thoracique : une expérience belge - 02/09/13

Contribution of identification of occupational exposure in thoracic oncology: A Belgian experience

Doi : 10.1016/j.rmr.2013.07.005 
I. Morelle , T. Berghmans, I. CsToth, J.-P. Sculier, A.-P. Meert
 Service des soins intensifs et urgences oncologiques et oncologie thoracique, institut Jules-Bordet, centre des tumeurs de l’université libre de Bruxelles (ULB), 1, rue Héger-Bordet, 1000 Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le lundi 02 septembre 2013
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

En Belgique en 2008, l’organisme chargé d’indemniser les victimes de maladies professionnelles reconnaissait et indemnisait 62 cas de cancers bronchiques alors que 702 cas étaient théoriquement attendus. Il existe une « sous-déclaration » des cancers bronchiques d’origine professionnelle. Cette étude avait pour objectif d’apprécier la fréquence des cancers pulmonaires d’origine professionnelle dans un hôpital belge spécialisé en oncologie.

Patient et méthode

Du 1er septembre 2009 au 31 janvier 2011, tout nouveau patient atteint d’un cancer bronchique a été dirigé vers une consultation de repérage des expositions professionnelles à un agent cancérogène pour le poumon.

Résultats

Parmi 81 anamnèses professionnelles effectuées, 28 patients (35 %) ont été, de manière certaine ou probable, exposés à un ou plusieurs agents cancérogènes pulmonaires (connus ou suspectés). Ces patients étaient tous des hommes, majoritairement des cols bleus. Treize demandes en réparation pour maladie d’origine professionnelle ont été introduites : neuf reconnues, une rejetée et trois en attente.

Conclusion

Cette étude montre l’utilité d’un médecin formé en pathologies professionnelles au sein d’un département de médecine clinique pour réduire la « sous-déclaration » des cancers pulmonaires d’origine professionnelle et ainsi d’assurer aux victimes le dédommagement qui leur est légitimement dû.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

In Belgium in 2008, the body responsible for compensating and indemnifying victims of occupational diseases recognized 62 cases of lung cancer, although 702 cases were expected. There is an “underreporting” of occupational lung cancer. This study aimed to assess the number of cases of occupational lung cancer in a Belgian hospital specialized in oncology.

Patient and method

From September 1st, 2009 to January 31st, 2011, each new patient with lung cancer has been directed to a consultation identifying occupational exposure to lung carcinogens.

Results

Among 81 occupational histories, 28 patients (35%) were found to have been definitely or probably exposed to one or more lung carcinogens (known or suspected). These patients were all male, mostly blue collar workers. Thirteen compensation claims for occupational disease have been introduced: nine recognized, one rejected and three pending.

Conclusion

This study demonstrates the importance of a physician trained in occupational diseases within a thoracic oncology unit in reducing the “underreporting” of occupational lung cancer and thus providing the victims with the compensation to which they are legitimately due.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du poumon, Exposition professionnelle, Sous-déclaration, Amiante

Keywords : Lung cancer, Occupational exposures, Underreporting, Asbestosis


Plan


© 2013  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Déjà abonné à cette revue ?