S'abonner

Prévalence et déterminants de la broncho-pneumopathie chronique obstructive au Cameroun : étude communautaire dans une zone sahélienne - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.224 
V. Poka-Mayap 1, , D. Balkissou Adamou 2, A. Adamou 2, S. Habiba 3, H. Halidou 2, E.W. Pefura-Yone 1
1 Service de pneumologie, hôpital Jamot, Yaoundé, Cameroun 
2 Faculté de médecine et des sciences biomédicales, université de Yaoundé I, Yaoundé, Cameroun 
3 Institut supérieur de technologie médicale, Yaoundé, Cameroun 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique responsable d’une morbi-mortalité importante et reste à ce jour un problème majeur de santé publique. Cependant, très peu de données sur sa prévalence dans la communauté sont disponibles en Afrique sub-saharienne. Le but de cette étude était de déterminer la prévalence et les déterminants de la BPCO dans une zone sahélienne du Cameroun.

Méthodes

Dans cette étude communautaire transversale étalée de décembre 2017 à avril 2018 (4 mois) dans les villes de Garoua et Figuil, les sujets âgés d’au moins 40 ans ont été inclus selon un échantillonnage multistratifié en grappes à trois degrés. La BPCO était définie par un rapport volume expiratoire maximal à la 1re seconde sur capacité vitale forcée<limite inférieure de la normale après inhalation de 400μg de salbutamol. La régression logistique a été utilisée pour rechercher les déterminants de la BPCO.

Résultats

Des 428 sujets inclus, 224 (52,3 %) étaient des hommes et l’âge médian (25e–75e percentiles) était de 51 (45–60) ans. L’exposition biomasse, le tabagisme et un antécédent de tuberculose pulmonaire étaient retrouvés respectivement chez 410 (95,3 %), 22 (5,1 %) et 19 (4,4 %) sujets. Neuf (2,1 %) sujets présentaient une bronchite chronique. La prévalence [intervalle de confiance à 95 % (IC à 95 %)] de la BPCO était de 4,7 (2,7–6,7) %. Les fréquences de la BPCO stades I, II et III étaient respectivement de 20 %, 70 % et 10 %. Le seul facteur associé à la BPCO était un antécédent de tuberculose pulmonaire (odds ratio [IC à 95 %] : 4,09 [1,05–15,89]).

Conclusion

La BPCO est une entité clinique présente en communauté dans cette zone sahélienne du Cameroun et un antécédent de tuberculose pulmonaire est un déterminant de la maladie. Une prise en charge précoce et adéquate de la tuberculose pulmonaire permettrait de limiter les séquelles fonctionnelles induites par celle-ci.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A108-A109 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Difficultés de la prise en charge des patients atteints de bronchopneumopathie obstructive chronique avec dilatations des bronches ?
  • M. Kacem, I. Bachouche, Y. Hdidène, N. Belloumi, F. Chermiti, S. Fenniche
| Article suivant Article suivant
  • Relation entre les apports nutritionnels et l’indice de masse maigre dans la broncho-pneumopathie chronique obstructive à l’état stable
  • A. Hedhli, K. Echi, M. Mjid, I. Kharrat, S. Cheikhrouhou, I. Dhaou, M. Ben Mahmoud, Y. Ouahchi, S. Toujani, S. Marai

Déjà abonné à cette revue ?

;