S'abonner

Particularités radio-cliniques de l’emphysème bulleux - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.229 
R. Gargouri , W. Feki, W. Fekih, N. Bahloul, N. Moussa, A. Kotti, W. Ketata, H. Ayedi, K.W. Rekik, S. Msaad, I. Yangui, S. Kammoun
 Service de pneumologie et de phtysiologie, CHU Hedi-Chaker, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’emphysème est caractérisé par l’existence de bulles d’air en nombre et en taille variables entravant l’échange alvéolo-capillaire. Au-dessus d’une certaine taille, l’emphysème est dit bulleux, et peut avoir un effet délétère sur la fonction respiratoire. Le but de ce travail est d’étudier les particularités épidémiologiques, cliniques, radiologiques, et l’évolution de l’emphysème bulleux.

Méthodes

Étude rétrospective incluant 19 patients suivis pour emphysème bulleux au service de pneumologie de Sfax.

Résultats

Il s’agissait de 19 malades d’âge moyen de 53 ans avec une prédominance masculine (ratio H/F=5). Aucun antécédent respiratoire familial n’était reporté. Un tabagisme actif était noté dans 57 % des cas avec une consommation moyenne de 49 paquets/année. Une exposition à la fumée de bois était notée chez 4 patients non tabagiques. Un antécédent de tuberculose pulmonaire commune était noté chez une patiente. Une BPCO documentée était notée dans 42 % des cas dont un cas d’Overlap syndrome. Un seul patient avait un antécédent de pneumothorax. Trois malades avaient subi une bullectomie avant l’hospitalisation. Les données de spirométrie en dehors de l’épisode aigu montraient un VEMS moyen à 44 %, et un rapport de Tiffeneau moyen de 73. La découverte était fortuite dans un seul cas. Les motifs d’hospitalisation les plus fréquents étaient la dyspnée d’effort de stade 3 et 4 mMRC (42 %), et la douleur thoracique (47 %). Deux patients étaient en insuffisance respiratoire aiguë hypercanique. Le diagnostic de l’emphysème était soupçonné sur la radiographie standard chez 15 patients. Une tomodensitométrie était réalisée chez tous les patients. Les lobes supérieurs étaient atteints dans 68 % des cas. Le côté droit était atteint dans 31 % des cas. La taille moyenne des bulles était de 5 centimètres. Des lésions d’emphysème para-septal et centro-lobulaires étaient présentes dans 70 % des cas. Une dilatation des bronches était présente dans 6 cas. Une chirurgie de réduction était proposée pour trois patients mais n’a pas été faite.

Conclusion

La petite taille de notre échantillon ne permet pas de conclure à propos de toute la population des patients atteints de BPCO. Elle donne plutôt des pistes de réflexion concernant l’emphysème bulleux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A110-A111 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’impact de la distension thoracique sur les paramètres cliniques et fonctionnels et son lien avec l’inflammation systémique au cours de la bronchopneumopathie chronique obstructive
  • A. Slim, A. Hedhli, M. Mjid, S. Cheikh Rouhou, A. Teboubi, Y. Ouahchi, S. Toujeni, S. Merai
| Article suivant Article suivant
  • Relation entre le statut nutritionnel et les capacités à l’exercice au cours de la bronchopneumopathie chronique obstructive
  • A. Hedhli, A. Slim, S. Cheikh Rouhou, S. Toujeni, A. Teboubi, Y. Ouahchi, M. Mjid, S. Merai

Déjà abonné à cette revue ?

;