S'abonner

Afatinib suivi d’osimertinib en vie réelle chez des patients avec CBNPC avancé EGFR muté : étude GioTag - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.249 
M.J. Hochmair 1, A. Morabito 2, D. Hao 3, C.T. Yang 4, R. Soo 5, J.C.H. Yang 6, R. Gucalp 7, B. Halmos 7, L. Wang 8, A. Golembesky 9, A. Märten 9, T. Cufer 10, N. Girard 11,
1 Department of Respiratory and Critical Care Medicine, and Ludwig Boltzmann Institute of COPD and Respiratory Epidemiology, Otto Wagner Hospital, Vienne, Autriche 
2 Thoracic Medical Oncology, Istituto Nazionale Tumori, “Fondazione G. Pascale”-IRCCS, Napoli, Italie 
3 Tom Baker Cancer Center, University of Calgary, Calgary, Canada 
4 Department of Thoracic Medicine, Chang Gung Memorial Hospital, Taoyuan, Taïwan, République de Chine 
5 Department of Haematology-Oncology, National University Hospital, Singapore, Singapour 
6 National Taiwan University Hospital and National Taiwan University Cancer Center, Taipei, Taïwan, République de Chine 
7 Department of Oncology, Montefiore/Albert Einstein Cancer Center, New York, États-Unis 
8 Boehringer Ingelheim Taiwan Limited, Taiwan, Taïwan, République de Chine 
9 Boehringer Ingelheim International GmbH, Ingelheim Am Rhein, Allemagne 
10 University Clinic Golnik, University of Ljubljana, Ljubljana, Slovénie 
11 Institut Curie, Institut du Thorax Curie Montsouris, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’afatinib a démontré son efficacité dans le CBNPC EGFR muté (EGFR m+) ; cependant, une résistance se développe, le plus souvent via l’émergence de la mutation T790M. L’osimertinib a montré une efficacité clinique en traitement de la maladie T790M positive après progression sous inhibiteur de tyrosine kinase en 1re ligne. Des informations complémentaires sur les options de séquence de traitement sont nécessaires pour optimiser les réponses des patients.

Méthodes

Cette étude internationale, rétrospective, observationnelle est la première à évaluer les résultats en vie réelle de patients ayant reçu une 1re ligne d’afatinib suivi d’osimertinib. Les données ont été colligées entre décembre 2017 et mai 2018. Les patients avaient un CBNPC avancé EGFR m+ (Del19, L858R) et devaient avoir acquis la mutation T790M après afatinib en 1re ligne. Les patients devaient avoir arrêté l’afatinib et commencé l’osimertinib au moins 10 mois avant la collecte des données. Le critère de jugement était le temps sous traitement (TT) depuis l’initiation d’afatinib jusqu’à l’arrêt d’osimertinib.

Résultats

Deux cent quatre patients ont été analysés ; 15 % avaient un score ECOG2, et 74 %/26 % avaient une mutation de type del19/L858R. Le temps médian sous afatinib et osimertinib était respectivement de 11,9 mois (IC 90 % : 10,9–12,2) et 14,3 mois (IC 90 % : 12,8–15,9). Le taux de SG à 2 ans était de 79 %. Le TT était globalement homogène entre les sous-groupes de patients ; cependant, le TT a été plus long chez les patients asiatiques (n=50 ; médiane 46,7 mois ; IC 90 % : 26,8–non atteint) et les patients Del19+ (n=150 ; médiane 30,3 mois ; IC 90 % : 27,6–44,5). Les patients de mauvais pronostic comme ceux avec score ECOG2 (n=31, médiane 22,2 mois ; IC 90 % : 16,0–27,0) et métastases cérébrales stables (n=21, médiane 19,4 mois ; IC 90 % : 16,0–non atteint), ont aussi montré un bénéfice clinique. 6,6 % des patients ont développé des métastases cérébrales sous afatinib.

Conclusion

La séquence afatinib en 1re ligne suivie par osimertinib est une stratégie thérapeutique faisable dans une large population en vie réelle de patients avec CBNPC EGFR m+ et T790M acquise, résultant en un délai de 27,6 mois de traitement sans chimiothérapie. Le bénéfice de cette séquence afatinib puis osimertinib est retrouvé dans les sous-groupes de patients, avec un bénéfice prolongé pour certains, dont ceux avec Del19+.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A119-A120 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact de la dose d’afatinib sur la tolérance et l’efficacité en vie réelle chez des patients avec CBNPC avancé EGFR muté
  • B. Halmos, E.H. Tan, R. Soo, J. Cadranel, M. Ki Lee, P. Foucher, T.C. Hsia, M. Hochmair, F. Griesinger, T. Hida, E. Kim, B. Melosky, A. Märten, E. Carcereny
| Article suivant Article suivant
  • Rôle de l’infirmière de coordination dans la prise en charge rapide du cancer du poumon
  • F. Millet, M. Wislez, V. Fallet, M. Baud, A. Canellas, A.M. Ruppert, S. Guegan, D. Moal, J. Cadranel, A. Lavole

Déjà abonné à cette revue ?

;