S'abonner

Apport de l’échographie thoracique en pratique pneumologique : étude princeps - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.257 
K. Thiam, C.F.E. Koudessi , N.O. Touré
 Centre hospitalier national universitaire de Fann, service de pneumologie, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’échographie thoracique devient de plus en plus le stéthoscope du pneumologue. Nous avons réalisé cette étude afin d’évaluer son apport dans notre pratique de clinicien dans un pays en voie de développement.

Méthodes

Étude prospective incluant tous les patients ayant bénéficié d’une échographie thoracique au service de pneumo-phtisiologie du CHNU Fann du 1er octobre 2017 au 31 juillet 2018. Une sonde convexe et/ou linéaire était utilisée selon l’indication. La saisie et l’analyse des données ont été faites avec le logiciel SPHINX PLUS 2.

Résultats

Vingt-six patients avaient bénéficié d’une échographie thoracique. Le sex-ratio était de 1,36. L’âge moyen était de 43 ans±. La radiographie du thorax de face montrait une image évocatrice de pleurésie dans 88,5 % des cas. L’échographie était faite à visée diagnostique dans 96,6 % des cas et thérapeutique dans 26,9 % des cas. Elle montrait une pleurésie dans 80,8 % des cas, un épaississement pleural dans 38,5 % des cas et une atélectasie dans 15,4 % des cas. Les images pleurales échographiques objectivées étaient des cloisons dans 38,5 % des cas et la présence d’un réseau de fibrines dans 19,2 % des cas. Elle avait permis le repérage d’une ponction pleurale exploratrice dans 53,8 % des cas, évacuatrice dans 19,2 % des cas, et d’une biopsie transpariétale dans 1 cas. Deux patients avaient eu une biopsie pleurale guidée par l’échographie et l’examen anatomopathologique était contributif.

Conclusion

L’échographie thoracique peut être d’un grand apport d’où l’intérêt de la rendre disponible dans tous les centres.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A123 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractéristiques radiologiques, endoscopiques, biologiques et fonctionnelles des malades atteints de sarcoïdose médiastinopulmonaire et candidats à une corticothérapie orale
  • F. Adila, T. Brahimi, A. Zitouni
| Article suivant Article suivant
  • Apport diagnostique de la mesure des SNIP et PI max pour le dépistage d’une paralysie diaphragmatique unilatérale authentifiée par échographie
  • J. Finance, J. Guinde, A. Boussuges, K.A. Sow, L. Zieleskiewicz, G. Brioude, M. Reynaud-Gaubert, F. Bregeon

Déjà abonné à cette revue ?

;