S'abonner

Retentissement clinique et fonctionnel de l’atteinte médiastino-pulmonaire de la sarcoïdose - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.259 
K. Fezaa , L. Laouar, W. Bourekoua, S. Lazazna, A. Beroui, A. Koreiche, M.T. Makhloufi, S. Taright
 Service de pneumologie, CHU Mustapha, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La sarcoïdose est une maladie multisystémique ou l’atteinte thoracique est quasi constante. Cependant son expression sur le plan clinique et fonctionnel est plus discrète. Nous rapportons les résultats d’une étude descriptive rétrospectif analysant le retentissement clinique et fonctionnel de l’atteinte médiastino-pulmonaire de la sarcoïdose.

Méthodes

Dossiers des patients pris en charge pour sarcoïdose au niveau de la consultation de pneumologie du CHU Mustapha 135 dossiers de patients dont 103 femmes et 32 hommes (sex-ratio à 3), d’âge moyen de 48 ans (53 ans chez les femmes, 30 ans chez les hommes). Paramètres étudiés : cliniques : la dyspnée ; anatomiques : le type de sarcoïdose et spirométriques de la spirométrie réalisée au début de la PEC : la capacité vitale, l’indice de Tiffeneau (IT), débits expiratoires périphériques, puis de l’évolution du déficit de la CV ; quand il existe ; au cours du suivi.

Résultats

L’analyse retrouve une atteinte thoracique de type 2 chez 59 % des patients, 33 % de type1 (33 %), 6 cas du type 3 et 3 cas du type 4. La dyspnée est retrouvée chez 64 patients au début de la PEC, il s’agit dans 1 cas sur deux d’un grade 2mMRC. La capacité vitale (CV) est diminuée chez 50 patients (soit 37 % des cas), avec une valeur moyenne de 67,2 % (34 à 79 %) de la valeur théorique. Elle est également inférieure à 70 % chez 29 patients. On ne note aucun cas de trouble ventilatoire obstructif ou de diminution isolée des débits aériens périphériques. La diminution de la CV est retrouvée chez 20 % des types 1 (avec une CV moyenne de 69,55 %), 47 % des types 2 (CV moyenne de 6,81 %), aucun des 6 cas de type 3 et chez les 3 cas de types 4 (CV moyenne de 42,66 %). Ces patients ne rapportent pas de dyspnée dans 27 des 50 cas, une dyspnée est retrouvée chez 13 cas (dont 12 cas de grade 2mMRC). La normalisation de la CV est obtenue chez 26 patients des 34 réévalués (3 cas sur 4 : dont 23 cas de types 2 et 3 cas de type 1) au cours du suivi, elle est constatée en moyenne après 26 mois de suivi (2 à 120 mois), chez des patients traités dans 19 cas par corticothérapie orale seule, associée aux antipaludéens de synthèse et de méthotrexate chez un patient, pour les 6 autres cas, aucun traitement n’a été prescrit.

Conclusion

Le retentissement sur la fonction respiratoire en cas de sarcoïdose peut être observé aussi bien dans l’atteinte pulmonaire que ganglionnaire isolée. Sa réversibilité est obtenue dans la majorité des cas (3 cas sur 4) en dehors de la fibrose. Le ressenti de la dyspnée ne semble pas corrélé à ce déficit ventilatoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A124 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport diagnostique de la mesure des SNIP et PI max pour le dépistage d’une paralysie diaphragmatique unilatérale authentifiée par échographie
  • J. Finance, J. Guinde, A. Boussuges, K.A. Sow, L. Zieleskiewicz, G. Brioude, M. Reynaud-Gaubert, F. Bregeon
| Article suivant Article suivant
  • Le test d’hyperoxie (100 % oxygène) a-t-il un intérêt en première intention dans la recherche d’un shunt ?
  • A.K. Sow, S. Delliaux, J. Guinde, J. Finance, F. Rey, A. Boussuges, A. Palot, M. Reynaud-Gaubert, F. Bregeon

Déjà abonné à cette revue ?

;