S'abonner

Le tabagisme parmi les adolescents en milieu scolaire à Kandi au Bénin - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.060 
S.S. Ade 1, , G. Agodokpessi 2, R. Alou 1
1 Faculté de médecine, Université de Parakou, Cotonou, Bénin 
2 Faculté des sciences de la santé, Université d’Abomey Calavi, Cotonou, Bénin 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’adolescence est une période sensible de la vie, où l’individu, en quête identitaire, s’adonne à de nombreuses expériences dont certaines peuvent se révéler préjudiciables. C’est par exemple le cas du tabagisme premier facteur de risque respiratoire, responsable d’une lourde morbi-mortalité dans le monde. L’objectif de ce travail était de mieux connaître l’ampleur du tabagisme parmi les adolescents scolarisés à Kandi, une ville située dans le Nord du Bénin. L’adolescence est une période sensible de la vie, où l’individu, en quête identitaire, s’adonne à de nombreuses expériences dont certaines peuvent se révéler préjudiciables. C’est par exemple le cas du tabagisme premier facteur de risque respiratoire, responsable d’une lourde morbi-mortalité dans le monde. L’objectif de ce travail était de mieux connaître l’ampleur du tabagisme parmi les adolescents scolarisés à Kandi, une ville située dans le Nord du Bénin.

Méthodes

Il s’agit d’une étude transversale menée entre avril et août 2018. Un sondage à trois degrés était réalisé. Les élèves étaient interrogés sur leur consommation tabagique, le mode, les raisons d’initiation du tabagisme, la perte d’autonomie.

Résultats

Au total, 798 collégiens âgés de 10 à 19 ans ont été enquêtés. Leur sex-ratio (Homme/Femme) était 1,35 et leur âge médian, 16 ans (IQR=15–18 ans). La proportion de consommateurs de tabac était 12,3 % (IC95 % : 10,2 %–14,7 %). La proportion de sujets de sexe masculin consommateurs de tabac était plus élevée que chez ceux de sexe féminin (17,2 % vs 5,6 % ; p<0,001). L’âge médian de début du tabagisme chez les 98 consommateurs de tabac était 17 ans (IQR=16–18 ans). Parmi eux, les modes préférentiels de consommation du tabac étaient la chicha (56,1 %) et le tabac prisé (34,7 %) ; la proportion de fumeurs occasionnels et réguliers était respectivement 9,18 % et 1,02 %. Les principales raisons d’initiation au tabagisme étaient l’imitation des amis (31,6 %), l’effet de mode (23,5) et vaincre la timidité (13,3). Selon le test de HONC, 22,4 % des consommateurs de tabac ont une perte d’autonomie.

Conclusion

Le tabagisme n’est pas négligeable à Kandi. Certains commencent par développer une dépendance vis-à-vis du tabac ; d’où la nécessité d’intensifier la sensibilisation et de mieux organiser la prise en charge des fumeurs pour un bon sevrage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A30 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’hospitalisation d’un proche serait-il un moment opportun à l’arrêt du tabac chez les fumeurs ?
  • R. Khemakhem, N. Moussa, R. Gargouri, W. Feki, N. Bahloul, A. Kotti, I. Yangui, H. Ayadi, S. Msaad, S. Kammoun
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité et tolérance des inhibiteurs des immuno-checkpoints (anti-PD-1/PD-L1) chez les patients atteint de CBNPC avec mutation EFGR, ALK/ROS : étude IMAD GFPC 03-2016
  • O. Bylicki, F. Guisier, I. Monnet, H. Doubre, G. Radj, H. Janicot, M. Perol, P. Fournel, J. Le Treut, R. Lamy, H. Le Caer, J.B. Auliac, C. Chouaid

Déjà abonné à cette revue ?

;