S'abonner

Caractérisation de l’expression et du rôle des récepteurs à l’amertume dans les macrophages pulmonaires humains - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.096 
S. Grassin-Delyle, H. Salvator , C. Abrial, N. Mantov, M. Brollo, C. Faisy, L.J. Couderc, E. Naline, P. Devillier
 UPRES EA220, Service de pneumologie, Hôpital Foch, Université Paris-Saclay, Suresnes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les récepteurs à l’amertume (TAS2Rs) sont une famille de récepteurs couplés aux protéines G, comprenant 25 membres chez l’homme, dont l’expression a été récemment documentée dans les leucocytes, dans les cellules épithéliales et les cellules musculaires lisses des voies aériennes. Leur stimulation entraîne une relaxation bronchique une inhibition de la production de cytokines par les leucocytes. Cette étude vise à évaluer l’expression et la fonction des récepteurs à l’amertume dans les macrophages pulmonaires humains.

Méthodes

Des macrophages pulmonaires ont été isolés chez des patients opérés pour un carcinome pulmonaire, puis soumis à une agression par des agonistes TAS2R (1μM à 1mM), en présence de lipopolysaccharide (LPS). Les agonistes ont été sélectionnés sur la base de leur sélectivité connue envers les différents sous-types de récepteurs. L’expression de seize TAS2R a été évaluée avec RT-qPCR et la production de cytokines (TNF-a, CCL3, CXCL8 et IL-10) a été mesurée par ELISA.

Résultats

L’expression des seize TAS2R a été trouvée dans les macrophages pulmonaires humains : TAS2R3, 4, 5, 7, 8, 9, 10, 14, 19, 20, 31, 38, 39, 43, 45 et 46. Parmi les agonistes non-sélectifs des TAS2Rs, la quinine et le dénatonium inhibaient la libération induite par le LPS de TNF-α, CCL3 et CXCL8, mais le diphénidol était inactif. Les agonistes partiellement sélectifs de TAS2Rs (dapsone, colchicine, strychnine et chloroquine) et les agonistes sélectifs de TAS2R (érythromycine [TAS2R10], phénanthroline [TAS2R5], ofloxacine [TAS2R9] et carisoprodol [TAS2R14]) inhibaient également la libération de cytokines induite par le LPS. En revanche, deux autres agonistes sélectifs (le cromoglycate de sodium [TAS2R20] et la saccharine [TAS2R31 et 43]) étaient inactifs. L’inhibition de la production d’IL-10 par les agonistes de TAS2R suggère que la production de cette cytokine anti-inflammatoire n’était pas impliquée dans l’inhibition de la production de cytokines induite par le LPS.

Conclusion

La stimulation des TAS2R entraîne une inhibition de la production de cytokines par les macrophages pulmonaires humains. Malgré l’absence d’antagonistes sélectifs des TAS2R, l’analyse croisée des résultats suggère l’implication de TAS2R3, 4, 5, 9, 10, 30, 39, 40 et, possiblement, celle de TAS2R14. Dans l’ensemble, les TAS2R peuvent constituer une nouvelle cible pharmacologique pour le traitement des maladies pulmonaires obstructives inflammatoires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A52 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de biomarqueurs dans le diagnostic différentiel de la fibrose pulmonaire idiopathique et de la fibrose associée à la sclérodermie systémique : étude de l’expression sérique du TGF-?, du GDF-15, et du CX3CL1
  • C. Gautier, B. Coiffard, P. Paul, F. Sabatier, A. Benyamine, B. Granel, A. Nieves, J. Bismuth, F. Dignat-George, M. Reynaud Gaubert
| Article suivant Article suivant
  • Les effets indésirables de la corticothérapie systémique dans le traitement de la sarcoïdose médiastinopulmonaire : évaluation d’un protocole thérapeutique
  • F. Adila, F. Chiba, F. Ziane, T. Brahimi, I. Ararem, M.A. Aouni, A. Zitouni

Déjà abonné à cette revue ?

;