S'abonner

Évaluation pronostique de la pneumopathie infiltrante diffuse : étude prospective chez 72 patients - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.103 
K. Ayed , A. Chaker, S. Mokaddem, K. Kchaou, I. Hadj Khalifa, S. Ben Khamsa
 Département des explorations fonctionnelles respiratoires, Ariana, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les pneumopathies interstitielles diffuses (PID) sont des maladies pulmonaires progressives avec un mauvais pronostic global. Une évaluation pronostique fiable avec un système de stadification simple à utiliser pour les PID peuvent améliorer le pronostic, aider à guider la gestion et faciliter la recherche. Le but de ce travail est d’évaluer le pronostic des PID à l’aide de l’indice BODE et d’appliquer un système de classification pronostique en utilisant le score GAP.

Méthodes

Soixante-douze patients ont été recrutés de façon prospective. À l’inclusion ont été effectués une évaluation clinique, une pléthysmographie, une mesure de la capacité de diffusion du monoxyde de carbone (DLCO) et un test de marche de six minutes (TM6). L’évaluation et la classification pronostiques de ces patients ont été réalisées à l’aide de l’indice Body Mass Index, Airflow Obstruction, Dyspnea, Exercise Capacity (BODE) et du score GAP (GAP ; Gender, Age, Physiology c’est à dire CVF, DLCO). Des analyses statistiques univariées puis multivariées ont été réalisées.

Résultats

Les moyennes d’âge et du BMI étaient respectivement de 56±12 ans et 30,5±5,5kg/m2. La sex-ratio était de 0,63 (28M/44F). La Capacité Vitale Forcée (CVF), la DLCO et la distance de marche de six minutes étaient respectivement à 76±19 % ; 64±24 % et 459±76m. L’indice de BODE moyen était de 1,9±1 et le taux de mortalité prédit à 4 ans, selon cet indice, était de 15 %. Selon le score GAP, 64 % de nos patients étaient au stade 1, 30 % au stade 2 et 5 % au stade 3 et le taux de mortalité prédit à 3 ans, selon ce score était à 16,1 %. L’analyse statistique a révélé des corrélations significatives (p<0,05) entre le score GAP et l’indice BODE.

Conclusion

Les données préliminaires de cette étude pourraient justifier l’évaluation pronostique des PID à l’aide de l’indice BODE ainsi que le score GAP. En effet, cette évaluation représente un grand pilier du bilan fonctionnel initial et évolutif de cette maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A55 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Attentes des patients atteints de Fibrose Pulmonaire Idiopathique (FPI) par rapport à leur traitement : premiers enseignements de l’enquête nationale RESPIR
  • V. Cottin, A. Bourdin, H. Nunes, E. Bergot, B. Wallaert, G. Prevot, S. Marchand-Adam
| Article suivant Article suivant
  • Impact de la biopsie pulmonaire chirurgicale sur la fonction respiratoire dans la fibrose pulmonaire idiopathique
  • P.H. Aussedat, N. Chebib, K. Ahmad, J.C. Glerant, J.M. Maury, M. Nasser, F. Thivolet-Bejui, J. Traclet, S. Turquier, L. Chalabreysse, F. Tronc, V. Cottin

Déjà abonné à cette revue ?

;