S'abonner

Adhérence des parents aux mesures d’éviction au cours de l’asthme allergique chez l’enfant - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.119 
B. Hamdi , S. Ammeri, E. Ben Jemia, I. Khallfallah, K. Zayan, J. Ammar, A. Hamzaoui
 Service de pneumologie B, Ariana, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’asthme est le plus souvent associé à l’allergie chez l’enfant. L’éviction des allergènes respiratoires ou la prévention tertiaire vise à diminuer les symptômes chez des enfants dont le diagnostic d’asthme allergique est connu. Le but de cette étude était d’évaluer le degré d’adhérence des parents aux mesures d’éviction après une éducation.

Méthodes

Étude prospective, menée auprès des parents des enfants présentant un asthme allergique. Les parents ont été ultérieurement sensibilisés aux mesures d’éviction au cours de l’hôpital du jour par le médecin traitant. Un questionnaire a été entretenu au cours de la consultation de contrôle à 2 mois de l’éducation.

Résultats

Quarante-sept parents ont été inclus. L’âge moyen des enfants était de 8,77 ans [3–17 ans]. La durée moyenne du suivi était de 2 ans. Les allergènes sensibilisants les plus couramment retrouvés étaient les acariens (85 %). Les mesures les plus fréquemment appliquées étaient le lavage et le séchage des tissus et de la literie (90 %), la ventilation des chambres (83 %), les irritants (76 %) et l’évitement des animaux (75 %). En revanche, les mesures les moins appliquées étaient l’utilisation de la housse de matelas imperméable au HDM (26 %), l’utilisation du vide au lieu du suintement conventionnel (54 %) et l’évitement du tabagisme passif (48 %). L’observance des mesures d’éviction était respectée par 29,3 % des enfants monosensibilisés et par 14,6 % des enfants polysensibilisés (p=0,049). La non-observance des différentes mesures était significativement plus élevé dans les groupes à faible revenu (p<0,001) et à faible niveau d’éducation (p<0,001).

Conclusion

Malgré une éducation détaillée et répétitive pour les parents et les enfants, l’adhésion aux mesures d’éviction reste insuffisante. Cela dépend des conditions socioéconomiques, du statut éducatif et du nombre de sensibilisations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A63 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Omalizumab chez les patients ayant un asthme sévère allergique associé à une bronchopneumopathie chronique obstructive : une étude de cohorte monocentrique
  • J. Verhille, J. Giovannelli, S. Fry, O. Le Rouzic, T. Perez, V. Valentin, L. Wémeau-Stervinou, C. Chenivesse, N. Bautin
| Article suivant Article suivant
  • Impact de la pollution particulaire (PM10 et PM2.5) sur la survenue des cas des exacerbations aiguës d’asthme de l’enfant hôpital Albert Royer de Dakar
  • I.D. Ba, M.S. Drame, G. Diagne, T. Ndiaye, A.L. Fall, P.M. Faye, A. Thiongane, F. Tall, O. Ndiaye

Déjà abonné à cette revue ?

;