S'abonner

Étude de préférence-patient sur les systèmes d’inhalation prescrit en bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) en France : une étude par méthode des choix discrets - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.121 
C. Chouaid 1, N. Germain 2, G. De Pouvourville 3, S. Aballéa 2, D. Korchagina 2, M. Baldwin 4, K. Le Lay 5, L. Luciani 5, , M. Toumi 2, P. Devillier 6
1 CHIC, Créteil, France 
2 Creativ-Ceutical, Paris, France 
3 ESSEC, Paris, France 
4 Boehringer-Ingelheim, Ingelheim, Allemagne 
5 Boehringer-Ingelheim, Paris, France 
6 Hôpital Foch, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La préférence des patients pour les systèmes d’inhalation est de plus en plus étudiée dans la BPCO, notamment parce qu’elle contribue à une amélioration de l’observance et au bon usage. Afin d’optimiser l’adhésion, le choix du dispositif doit se faire en tenant compte des besoins, des capacités ainsi que des préférences de chaque patient. Les objectifs de cette étude étaient de déterminer les préférences des patients concernant les caractéristiques d’utilisation des inhalateurs prescrits pour la BPCO, de quantifier l’importance relative de chacune de ces caractéristiques, et de générer des scores d’utilité par type d’inhalateurs : poudre sèche mono-dose et multidose, brumisat via une méthode des choix discrets (MCD).

Méthodes

Les caractéristiques à inclure ont été identifiées par une revue de la littérature, interview d’experts et de patients. La MCD a été conduite en ligne, précédée d’une étude pilote. La MCD consistait en douze scénarios ; pour chacun, le patient devait indiquer sa préférence entre deux inhalateurs hypothétiques décrits par sept caractéristiques. Des données sociodémographiques et d’usage des traitements inhalés ont aussi été incluses. Une méthode factorielle partielle et un modèle probabiliste de régression logit mixte à effets aléatoires ont été utilisés pour les analyses.

Résultats

Sept caractéristiques d’inhalateur ont été définies : forme, insertion du médicament, préparation de la prise, libération de la dose, confirmation de la dose, compteur de dose, réutilisation. Cent-cinquante-trois patients français ont été inclus. Les patients étaient majoritairement des hommes (69 %), âgés en moyenne de 50,4 ans (40–70), et présentaient un score CAT moyen de 28,11 (11–38). Des résultats statistiquement significatifs ont montré que les trois caractéristiques des systèmes d’inhalation, les plus importantes pour les patients, étaient la forme cylindrique coudée en L (0,54 ; p=0,00001), le compteur de dose (0,43 ; p=0,00016) et la possibilité de réutilisation (0,29 ; p=0,00244). Le score total d’utilité était plus élevé avec l’inhalateur brumisat (0,96) qu’avec les inhalateurs de poudre sèche multidose (0,63) et mono-dose (0,22).

Conclusion

Cette étude a permis d’identifier les facteurs de préférence des patients concernant les caractéristiques de leur dispositif d’inhalation. Ces résultats confirment les études antérieures montrant que les caractéristiques de forme et d’utilisation ainsi que les aspects environnementaux sont pris en compte par les patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A64 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact de la pollution particulaire (PM10 et PM2.5) sur la survenue des cas des exacerbations aiguës d’asthme de l’enfant hôpital Albert Royer de Dakar
  • I.D. Ba, M.S. Drame, G. Diagne, T. Ndiaye, A.L. Fall, P.M. Faye, A. Thiongane, F. Tall, O. Ndiaye
| Article suivant Article suivant
  • Étude comparative des bithérapies versus trithérapies chez les patients hospitalisés pour BPCO en France : une étude EGB
  • F. Dalon, N. Roche, M. Belhassen, M. Nolin, D. Vesque, P. Devillier, G. Deslée, B. Housset, H. Pegliasco, E. Van Ganse

Déjà abonné à cette revue ?

;