S'abonner

BPCO et qualité de vie - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.132 
R. Djebaili , L. Rezzoug, A. Nemouchi, A. Djebbar
 Université Batna 2, Batna, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Pour évaluer la qualité de vie chez le patients BPCO plusieurs questionnaires ont été établie du plus long et complexe au plus court est simplifié pour qu’il soit facile à remplir par le malade. Le questionnaire Q11 constitue un outil simple et bref qui permet d’évaluer la qualité de vie liée à la santé spécifique pour les BPCO. En plus de l’appréciation globale du retentissement de la maladie le Q11 permet de dresser le profil de l’impact de la maladie sur les trois composantes essentielles de la qualité de vie : fonctionnelle, psychologique et relationnel.

Méthodes

Cent soixante-quinze patients BPCO, 9 femmes et 166 hommes, d’âge compris entre 40 et 80 ans ont été recrutés pour évaluer leur qualité de vie par le questionnaire (Q11). Pour éviter tous biais dans les réponses des malades le questionnaire a été rempli par le même médecin pneumo-phtisiologue pour tous les patients. Les BPCO inclus dans l’étude étaient en état stable sans aucune exacerbation depuis au moins 3 mois. Le but de notre étude est d’établir le degré du retentissement de maladie sur la qualité de vie de nos patients BPCO.

Résultats

L’évaluation fonctionnelle des malades a retrouvé 19,43 % (GOLD I),30,29 % (GOLD II), 33,71 % (GOLDIII), 16,50 % (GOLD IV). La répartition des patients selon GOLD 2015 a objectivé que 50 % des BPCO étaient classés GOLD C et D. La classification selon l’index de BODE a retrouvé que 43 % des patients étaient au quartile 3 et 4. À partir des résultats du questionnaire Q11 la qualité de vie des BPCO est altérée de façon globale dans 81,72 % portant surtout sur l’altération de la composante fonctionnelle dans 76,58 % et sur la composante psychologique dans 60,58 %, alors que la composante relationnelle est modérément altérée dans 47,43 %.

Conclusion

Le retentissement de la BPCO sur la qualité de vie liée à la santé des patients a été bien établi, de ce fait l’évaluation de la qualité de vie est devenue une mesure nécessaire et recommandée par les sociétés savantes pour les patients BPCO en pratique courante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A69-A70 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Marqueurs du risque cardiovasculaire dans la BPCO : la contribution respective du tabagisme et de l’exposition aux poussières organiques
  • T. Soumagne, N. Roche, A. Guillien, S. Hue, F. Claudé, P. Andujar, J.C. Dalphin, B. Degano
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs associés au SAHOS modéré à sévère en Afrique noire : données préliminaires à Cotonou, Bénin (Afrique de l’Ouest)
  • G. Agodokpessi, G. Adohouannon, A.P. Wachinou, B. Awanou, A. Fiogbe, S. Ade, M. Gninafon

Déjà abonné à cette revue ?

;