S'abonner

Bromure de glycopyrronium (BG) en particules extrafines en addition au dipropionate de béclométasone (DPB)/fumarate de formotérol (FF) chez les patients asthmatiques non contrôlés - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.193 
A. Bachiri
 Chiesi SAS, Bois-Colombes, France 

Résumé

Introduction

L’ajout d’un anticholinergique de longue durée d’action (LAMA) à un corticostéroïde inhalé/bêta-2-agoniste de longue durée d’action (CSI/LABA) améliore la fonction pulmonaire et réduit les exacerbations chez les patients asthmatiques non contrôlés.

Méthodes

Étude multicentrique randomisée, double insu, versus comparateur actif, en cross-over. Au total, 211 asthmatiques non contrôlés ont été randomisés pour recevoir soit DPB/FF+BG 25μg, DPB/FF+BG 50μg, DPB/FF+BG 100μg ou DPB/FF seul pendant 6 semaines, séparés par une période de washout de 7jours puis l’autre traitement. L’objectif principal était d’évaluer l’efficacité de la combinaison libre du BG à 3 niveaux de dose plus DPB/FF par rapport au DPB/FF seul en termes d’ASC 0–12h du VEMS au 42e jour.

Résultats

Par rapport au DPB/FF seul, toutes les doses du BG (25, 50 et 100μg/j) plus DPB/FF ont amélioré l’ASC 0–12h du VEMS (différence moyenne ajustée et IC 95 % : 0,059L [0,021 ; 0,096], 0,084L [0,047 ; 0,121] et 0,084L [0,047 ; 0,121] respectivement) (p<0,001). Des améliorations similaires ont été observées pour le critère secondaire clé (VEMS). L’incidence des évènements indésirables était comparable entre les traitements.

Conclusion

L’association libre du BG et DPB/FF en particules extrafines améliore de façon significative la fonction pulmonaire par rapport au DPB/FF en particules extrafines, favorisant ainsi l’utilisation de la triple thérapie chez les patients asthmatiques non contrôlés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A95 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité et tolérance du bromure de glycopyrronium en formulation extrafine chez les patients asthmatiques non contrôlés
  • A. Bachiri
| Article suivant Article suivant
  • Asthme allergique à l’île de La Réunion : les phénotypes
  • B. Omarjee, B. Gregoire-Krikorian, S. Kah, F. Law-Ki, J.F. Vellin

Déjà abonné à cette revue ?

;