S'abonner

Impact des exacerbations aiguës de BPCO sur la mortalité - 04/01/19

The impact of acute exacerbations of COPD on mortality

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.12.005 
F. Oussedik , R. Khelafi, F. Skander
 Service de pneumologie B, CHU Beni-Messous, université d’Alger 1, Alger, Algérie 

Auteur correspondant. 25, lot Sahel Bouzareah, Alger, Algérie.25, lot Sahel BouzareahAlgerAlgérie
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 04 janvier 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Le but de l’étude est d’évaluer l’impact des exacerbations de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) sur la mortalité et d’en déterminer les facteurs prédictifs dans la population algérienne où la BPCO est aussi fréquente que dans le reste du monde.

Méthodes

Une étude observationnelle de cohorte est réalisée dans un service de pneumologie à Alger. Cette cohorte comprenant 400 patients avec un diagnostic de BPCO préétabli est scindée en deux groupes définis selon le nombre d’exacerbations et suivie de manière prospective pendant 3 ans. La mortalité est comparée dans les deux groupes de patients.

Résultats

Au cours du suivi, 39 patients, majoritairement exacerbateurs fréquents (84,6 %), décèdent avec une mortalité élevée au cours et dans les mois qui suivent l’hospitalisation (69,2 %). En analyse multivariée, le phénotype « exacerbateur fréquent » (RR=6,20 ; IC 95 % : 2,6–14,8), la catégorie C de la classification de GOLD (RR=7 ; IC 95 % : 1,28–14,7), la catégorie D (RR=7,11 ; IC 95 %=1,38–15,6), l’âge80 ans (RR=2,7 ; IC95 % : 2,23–3,76) et le cœur pulmonaire chronique (RR=2,35 ; IC 95 % : 1,05–5,25) sont des facteurs de risque indépendants de décès.

Conclusion

La fréquence et la sévérité des exacerbations impactent négativement la survie des patients atteints de BPCO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The purpose of the study was to evaluate the impact of acute exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease (COPD) on mortality and to identify the predictive factors in the Algerian population where COPD occurs as frequently as in the rest of the world.

Methods

An observational study of a cohort of 400 patients with an established diagnosis of COPD was performed in the pulmonology department of the University of Algiers. The patients were divided into two groups according to the number of exacerbations they experienced and were followed prospectively for 3 years. Mortality was analyzed comparatively in both groups.

Results

During the follow-up period 39 patients died, mainly frequent exacerbators (84.6%), with a high mortality occurring during and in the months following hospitalisation (69.2%). By multivariate analysis the phenotype “frequent exacerbator” (RR=6.20; 95% CI: 2.6 to 14.8), GOLD category C (RR=7; 95% CI: 1.28 to 14.7), GOLD category D (RR=7.11; 95% CI: 1.38 to 15.6), age80 years (RR=2.7, 95% CI: 2.23 to 3.76) and chronic core pulmonale (RR=2.35; 95% CI 1.05 to 5.25) were shown to be independent risk factors of death.

Conclusion

The frequency and the severity of exacerbations impact negatively on the survival of patients with COPD.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : BPCO, Exacerbations, Impact, Survie, Facteurs de risque

Keywords : COPD, Exacerbations, Impact, Survival, Risk factors


Plan


© 2018  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Déjà abonné à cette revue ?

;