S'abonner

Facteurs de risque de maladie veineuse thromboembolique chez les jeunes femmes en contexte hormonal : Risque de survenue d’une maladie thromboembolique veineuse chez les membres de la famille au 1er degré de femmes ayant une maladie veineuse thromboembolique en contexte hormonal : étude « FIT – H » - 12/03/19

Risk factors for thromboembolic disease in young women–the role of hormones

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.05.013 
C. Tromeur a, R. Le Mao a, P. Jego b, D. El-Kouri c, Y. Gruel d, B. Pan-Petesch a, L. Bertoletti e, P.-E. Morange f, E. Lemoigne a, N. Paleiron g, C. Leroyer a, F. Couturaud a,
a EA 3878, CIC Inserm 1412, département de médecine interne et pneumologie, université de Bretagne Occidentale, centre hospitalo universitaire de Brest, 29609 Brest cedex, France 
b Service de médecine interne, université de Rennes 1, centre hospitalo universitaire de Rennes, 35033 Rennes, France 
c Service d’hématologie, centre hospitalo universitaire de Nantes, 44093 Nantes, France 
d Service d’hématologie, centre hospitalo universitaire de Tours, 37044 Tours, France 
e EA3065, unité de pharmacologie clinique, service de médecine et thérapeutique, université Jean-Monnet, centre hospitalo universitaire de Saint-Etienne, 42277 Saint-Etienne, France 
f Inserm 1062, service d’hématologie, centre hospitalo universitaire de la Timone, 13385 Marseille, France 
g Service de pneumologie, hôpital d’instruction des armées de Clermont-Tonnerre, 29200 Brest, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’exposition hormonale chez les jeunes femmes accroît le risque de maladie veineuse thromboembolique (MVTE). La recherche d’une thrombophilie héréditaire est souvent proposée chez des femmes en âge de procréer avant la mise en route d’une contraception. Toutefois, la recherche d’un antécédent familial de MVTE pourrait être plus pertinent que la recherche d’une thrombophilie héréditaire pour identifier les jeunes femmes à risque thrombotique sous exposition hormonale.

Objectif

L’objectif principal est de démontrer une association entre le risque de MVTE chez des jeunes femmes exposées à un contexte hormonal prothrombotique et la présence d’un antécédent de MVTE chez un ou plusieurs de leurs membres de famille au premier degré, qu’une thrombophilie soit présente ou non.

Méthodes

Étude transversale cas-témoins multicentrique. Le facteur de risque principal est défini par la présence d’une MVTE symptomatique développée dans un contexte d’exposition hormonale (œstro-progestatif ou grossesse) chez des jeunes femmes en âge de procréer (propositi). Le critère de jugement principal est la présence d’une MVTE symptomatique prouvée chez les apparentés au 1er degré des propositi. Le nombre de sujets à inclure est de 2200 membres de famille de 440 propositi.

Résultats attendus

Une amélioration dans la connaissance du risque thrombotique et des déterminants de ce risque chez les femmes en âge de procréer est attendue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Hormonal exposure in young women increases the risk of venous thromboembolic disease (VTE). Thrombophilia testing is often proposed in women of childbearing age before the initiation of contraception. However, the presence of a familial history of VTE has the potential to be more accurate than the presence of inherited thrombophilia.

Objective

To demonstrate an association between the risk of VTE in young women with hormonal exposure (pregnancy or oral contraceptive use) and the presence of a previous episode of VTE in their first-degree relatives, according to whether or not a detectable inherited thrombophilia was present.

Methods

We will perform a multicenter case-control cross-sectional study. The main risk factor is defined by the presence of a symptomatic VTE in young women with hormonal exposure. The principle variable is the presence of an objectively diagnosed episode of VTE in first-degree relatives. We will need to include 2,200 family members in 440 cases.

Expected results

We expect to improve understanding of the thrombotic risk in first-degree relatives of patients in hormonal context with or without a past history of VTE.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Embolie pulmonaire, Maladie veineuse thromboembolique, Contraception, Grossesse, Thrombophilie

Keywords : Pulmonary embolism, Venous thromboembolism, Contraception, Pregnancy, Thrombophilia


Plan


© 2018  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 2

P. 219-226 - février 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vingt ans après… Histoire d’un textilome intra-thoracique
  • L. Lebas, M. Dupuis, L. Solovei, M. Jaffro, E. Grunenwald, S. Pontier-Marchandise, M. Dahan, A. Didier
| Article suivant Article suivant
  • Toux persistante chez un fumeur
  • M. Bruyneel, V. Ninane

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;