S'abonner

Facteurs associés au masque de ventilation non invasive nocturne chez les patients neuromusculaires adultes - 23/01/20

Factors associated with the type of mask used during nocturnal NIV in patients with neuromuscular disorders

Doi : 10.1016/j.rmr.2019.11.646 
A. Leotard a, , c , M. Lebret d, f, H. Prigent b, c, N. Arnol f, J.-L. Pépin d, e, S. Hartley a, F. Lofaso b, c, J.-C. Borel d, f
a Département de physiologie, explorations fonctionnelles, unité des pathologies du sommeil, hôpital Raymond-Poincaré, AP–HP, 104, boulevard Raymond-Poincaré, 92380 Garches, France 
b Département de physiologie, explorations fonctionnelles, unité de physiologie respiratoire, hôpital Raymond-Poincaré, AP–HP, 104, boulevard Raymond-Poincaré, 92380 Garches, France 
c Université Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines, « End:icap » U1179 Inserm, UFR des sciences de la santé–Simone-Veil, Versailles, France 
d HP2, Inserm U1042, University Grenoble Alpes, 38000 Grenoble France 
e Laboratoire sommeil et exercice, pole thorax-vaisseaux, CHU Grenoble Alpes, Grenoble, France 
f AGIR à dom., association, 38240 Meylan, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 23 January 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Chez les patients atteints de maladies neuromusculaires traités par ventilation non invasive (VNI), le choix de l’interface est crucial pour l’efficacité du traitement au long cours. Bien que les masques nasaux soient généralement considérés comme la première ligne de traitement, près d’un tiers des patients atteints de maladies neuromusculaires utilisent une interface oro-nasale. Cependant, les facteurs qui déterminent le choix du masque restent mal connus. Nous proposons ici une analyse originale à partir des données d’une enquête multicentrique prospective franco-belge qui examine les facteurs liés au type de masque utilisé la nuit chez 116 patients adultes neuromusculaires traités par VNI. Chez ces patients, un masque oro-nasal semble plus souvent utilisé chez les patients non-Duchenne, plus âgés, avec indice de masse corporelle plus élevé, une moindre dépendance au ventilateur et une meilleure autonomie des membres supérieurs permettant le retrait autonome de l’interface. La réalisation d’études prospectives contrôlées pour comparer objectivement l’efficacité et la tolérance des différentes interfaces de VNI dans cette population spécifique est encore requise.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In subjects with neuromuscular diseases (NMD), the choice of facemask is essential for successful long-term noninvasive ventilation (NIV). While nasal masks usually represent the first line of treatment, almost a third of our subjects with NMD use an oro-nasal interface. Factors associated with the choice of mask remain poorly understood. We provide an original analysis of a previous prospective, multi-centric, Franco-Belgian survey investigating the factors associated with the type of nocturnal mask used in 116 adult NMD subjects treated with NIV. In these patients oro-nasal mask use was more often associated with non-Duchenne muscular dystrophy, older subjects, higher body mass index, better upper limb autonomy allowing independent mask removal and shorter periods of ventilation. Controlled prospective studies are needed to compare the efficacy and tolerance of different interfaces in this specific population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladies neuromusculaires, Ventilation non invasive, Masque nasal, Masque oro-nasal, Tolérance

Keywords : Neuromuscular diseases, Noninvasive ventilation, Nasal mask, Oronasal mask, Tolerance


Plan


© 2019  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Déjà abonné à cette revue ?

;