S'abonner

Quels sont les critères de jugements importants pour le patient en transplantation pulmonaire ? Une revue systématique de la littérature - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.274 
G. Weisenburger 1, , N. Gault 2, V. Bunel 1, C. Godet 1, T. Goletto 1, C. Medraoui 1, A. Roux 3, S. Gaudry 4, P. Mordant 5, A. Tran-Dinh 6, H. Mal 1, J. Messika 1
1 Service de pneumologie B et transplantation, hôpital Bichat, Paris, France 
2 INSERM CIC-EC1425, hôpital Bichat, Paris, France 
3 Service de pneumologie, hôpital Foch, Suresnes, France 
4 Service de réanimation médicochirurgicale, hôpital Avicenne, Bobigny, France 
5 Service de chirurgie thoracique et vasculaire, hôpital Bichat, Paris, France 
6 Service de réanimation chirurgicale, hôpital Bichat, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les critères de jugements (CJ) importants pour le patient (patient-important outcomes [PIO]) sont définis comme des caractéristiques ou variables qui reflètent la façon dont le patient ressent, fonctionne ou survit [1]. L’importance de la nécessité de prise en compte de ces PIO émerge dans la recherche médicale, afin de replacer le patient au cœur de la recherche. La mortalité est insuffisante comme CJ en transplantation pulmonaire (TP) [2]. La place des PIO dans ce domaine n’a jamais été évaluée. L’objectif de cette étude est de réaliser un état des lieux de l’utilisation des PIO dans la littérature de TP.

Méthodes

Revue systématique de la littérature internationale de 2018–2019 sur 3 bases de données (PubMed, Embase et Cochrane). Inclusion de toutes les études, prospectives ou rétrospectives sur base de données, incluant exclusivement ou majoritairement des patients TP. Enregistrement PROSPERO CRD42020163425.

Résultats

Parmi 859 références retrouvées, 150 articles ont été sélectionnés après une double lecture indépendante sur titres et abstracts, et 79 inclus sur texte entier. Cinquante-trois (67 %) étaient des études prospectives, dont 13 (16 %) des essais randomisés. Les études observationnelles en représentaient 72 % (n=57). Au moins un PIO était utilisé dans 41 (52 %) études (dont 26 prospectives et 6 essais randomisés). Ce PIO était le CJ principal de 26 études (32 %). Dans la moitié des cas (n=13), il s’agissait de la mortalité. Au moins un PIO était évalué en CJ secondaire dans 30 (38 %) études, dont la mortalité pour 19 (63 %) d’entre elles. Seules 32 (41 %) études (15 prospectives, 8 interventionnelles, 4 randomisées) évaluaient un PIO autre que la mortalité. La qualité de vie était ce PIO dans 6 études (CJ principal pour 2 études et CJ secondaire pour 4).

Conclusion

Les PIO sont des critères de jugements principaux dans moins d’1/3 des études publiées en TP. Les aspects autres que la mortalité sont insuffisamment pris en compte. L’élaboration d’un « core-outcome set » de PIO en TP est nécessaire afin de mesurer le bénéfice ressenti par les patients des interventions testées dans la recherche sur ce domaine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 132 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution clinique à long terme de la pleurite non spécifique (PNS) après thoracoscopie médicale ou chirurgicale
  • V. Mismetti, G. Karpathiou, S. Anevlavis, P. Ntolios, M. Mobarki, M. Peoc’h, T. Trouillon, O. Tiffet, N. Zadel, F. Casteillo, M. Froudrarakis
| Article suivant Article suivant
  • Images hydroaériques : quel profil étiologique ?
  • M. Bougadoum, L. Aazri, S. Aitbatahar, L. Amro

Déjà abonné à cette revue ?