S'abonner

Aspects chirurgicaux des plaies thoraciques pénétrantes par arme blanche dans un pays à ressources limitées: à propos de 73 cas - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.282 
N.N.M. Razafimanjato 1, G.O. Tsiambanizafy 1, M. Ravoatrarilandy 1, T.D.N. Ravelomihary 1, , H.J.C. Razafimahandry 2, L.H. Samison 3, A.T. Rajaonera 4, H.J.L. Rakotovao 1
1 Unité de soins, de formation et recherche en chirurgie thoracique, hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, centre hospitalier universitaire, Antananarivo, Madagascar 
2 Unité de soins, de formation et recherche en chirurgie orthopédique et traumatologique, hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, centre hospitalier universitaire, Antananarivo, Madagascar 
3 Unité de soins, de formation et recherche en chirurgie viscérale, hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, centre hospitalier universitaire, Antananarivo, Madagascar 
4 Unité de soins, de formation et recherche en réanimation chirurgicale et anesthésie, hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, centre hospitalier universitaire, Antananarivo, Madagascar 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les plaies pénétrantes du thorax sont fréquentes et nécessitent une prise en charge spécifique. Les objectifs de cette étude sont de décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs des plaies pénétrantes par arme blanche.

Méthodes

C’est une étude rétrospective portant sur 73 patients ayant une plaie thoracique par arme blanche hospitalisés dans le service de chirurgie thoracique du centre hospitalier universitaire (CHU) Joseph Ravoahangy Andrianavalona (JRA), Madagascar, du 1er janvier 2015 au 31 janvier 2018.

Résultats

La moyenne d’âge était de 31,5 ans, avec une prédominance masculine (89,04 %) (Fig. 1). La plupart des patients étaient dans le secteur tertiaire (56,16 %). La majorité des cas étaient des agressions criminelles (par un inconnu=91,78 %). Les lésions thoraciques observées étaient un épanchement liquidien chez 58,9 %, mixte chez 32,88 % et aérique chez 6,85 %. L’association avec un traumatisme des membres était la plus fréquente (16,44 %). Un drainage thoracique était effectué chez 67,12 % des cas, une thoracotomie dans 1,37 %. L’évolution était favorable pour la plupart des cas (90,41 %), Nous avons trouvé des complications mineures dans 9,59 %.

Conclusion

Les plaies pénétrantes du thorax par arme blanche sont des pathologies fréquentes et urgentes, mais les patients arrivent souvent avec un retard à cause de l’éloignement, de problèmes financiers, et de la négligence des plaies thoraciques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 135 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport de la ponction biopsie pleurale dans le diagnostic des pleurésies malignes
  • S. Aidou, S. Raftani, H. Arfaoui, H. Jabri, W. El Khattabi, H. Afif
| Article suivant Article suivant
  • Les urgences chirurgicales septiques non tuberculeuses en chirurgie thoracique : quelles indications et quels résultats pour quelles étiologies ?
  • N.N.M. Razafimanjato, T.D.N. Ravelomihary, G.O. Tsiambanizafy, R.A. Rabi, A.T. Rajaonera, R.L. Andrianasolo, H.J.L. Rakotovao

Déjà abonné à cette revue ?