S'abonner

Enquête nationale de surveillance épidémiologique du tabagisme chez les enfants en milieu scolaire au Sénégal (Enquête GYTS Sénégal 2020) - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.324 
O. Ba 1, , M.M.D. Ba 2, J.L. Dieme 1, M. Gueye 1, T. Fall 1, G. Diouf 1, A. Boye 1, D. Dia 1, M. Mbengue 1
1 HOGIP, Dakar, Sénégal 
2 PNLT MSAS, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les jeunes constituent une population vulnérable et une cible importante pour de l’industrie du tabac. Cette enquête nationale de surveillance épidémiologique du tabagisme en milieu scolaire communément appelé « Global Youth Tobacco Survey (GYTS) » est la 4e de genre du Sénégal.

Méthodes

Objectifs : évaluer l’usage du tabac chez les élèves âgés de 13 à 15 ans par l’enquête GYTS, un système mondial de surveillance du tabagisme (GTSS), suivre les indicateurs clés de la lutte antitabac. Méthodologie : enquête transversale nationale, menée dans les écoles du 3 au 31 janvier 2020. La méthodologie est standardisée et comprend un plan d’échantillonnage en deux étapes des écoles et des classes. Les élèves des classes sélectionnées remplissent un questionnaire anonyme pour mesurer les principaux indicateurs de la lutte antitabac. Un facteur de pondération a été appliqué pour refléter la probabilité d’échantillonnage. L’analyse statistique été a été réalisée avec un intervalle de confiance de 95 %.

Résultats

Le taux de participation des établissements est de 94 %. Au total, 4320 élèves ont répondu à l’enquête, dont 2524 étaient âgés de 13 à 15 ans. Parmi les élèves, 9,2 % consomment du tabac sous diverses formes, 11,6 % de garçons et 6,9 % de filles. Parmi les élèves, 7,2 % fument la cigarette et 3,4 % utilisent d’autres formes de tabac. Comparativement à la dernière enquête GYTS 2013, on note une baisse significative de la prévalence globale de 2,8 % et de l’usage de la cigarette respectivement de 1,8 %, 2,6 % chez les garçons et chez les filles. Parmi les élèves, 78,6 % souhaitent arrêter de fumer. Parmi les élèves, 25,3 % ont été exposés à la fumée secondaire de tabac dans les lieux publics. Parmi les enfants, 61,8 % interrogés ont rapporté des messages antitabac dans les médias et 21 % des messages de promotion pour le tabac sur les lieux de ventes. Parmi eux, 46,6 % pensent que le tabagisme des autres est nuisible pour leur santé et 53,8 % sont pour l’interdiction de fumer dans les lieux publics fermés. La politique antitabac du Sénégal commence à porter ses fruits avec une tendance à la baisse de prévalence du tabagisme chez les enfants en milieu scolaires mais l’interdiction de fumer dans les lieux publics n’est pas toujours respectée.

Conclusion

La politique antitabac du Sénégal commence à porter ses fruits avec une tendance à la baisse de prévalence du tabagisme chez les enfants en milieu scolaires mais l’interdiction de fumer dans les lieux publics n’est pas toujours respectée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enquête GYTS, Tabagisme, Jeunes, Élèves


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 152-153 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Biopsie échoguidée dans le diagnostic de masses pulmonaires périphériques : expérience du service de pneumologie du CHNU de Fann
  • K. Thiam, H. Baddredine, T.N. Ka, F.B.R. Mbaye, M.F. Cissé, N.O. Touré
| Article suivant Article suivant
  • Profil spirométrique des travailleurs d’entreprises de construction de matériels agricoles dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès (Algérie)
  • F. Baraka, C. Kandouci, B.A. Kandouci, O. Ghomari

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?