S'abonner

Aspergillose pulmonaire invasive compliquant les leucémies aiguës myéloblastiques - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.354 
A. Fahmi  : Résidente, H. Arfaoui : Professeur, N. Bougteb : Résident, H. Jabri : Professeur, W. Elkhattabi : Professeur, H. Afif : Professeur
 Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’aspergillose pulmonaire invasive (API) est une complication fréquente survenant le plus souvent chez les patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique ou lymphoblastique. Son incidence peut être estimée entre 5 et 24 % des patients atteints de leucémie aiguë.

Méthodes

Nous rapportons 15 cas d’aspergillose invasive compliquant une leucémie aiguë myéloïde sous chimiothérapie colligés au service des maladies respiratoire de l’hôpital 20 Août.

Résultats

La moyenne d’âge était de 43 ans (58–18 ans) répartie entre 9 hommes et 6 femmes. Nos patients ont été hospitalisés pour une symptomatologie respiratoire (les douleurs thoraciques dans 5 cas, la dyspnée et la toux sèche 2 cas chacune), associée à une kératite filamenteuse bilatérale d’origine fongique, une infection de l’orbite droite et une nécrose nasale dans un cas chacune. La TDM thoracique a objectivé des nodules pulmonaires diffus bilatéraux dans 3 cas, foyers de condensations pulmonaires dans 5 cas, des excavations avec du verre dépoli dans 3 cas. Le LBA a objectivé des filaments mycéliens dans 13,3 %. L’antigénémie aspergillaire est positive dans 9 cas (60 %), négative dans 3 cas (20 %) et non faite dans 3 cas (20 %). La sérologie aspergillaire est positive dans un seul cas (6,7 %), négative dans 6 cas (40 %) et non faite dans 8 cas (53,3 %). Le traitement est à base de voriconazole dans 8 cas, association de voriconazole et amphortéricine B dans 5 cas, amphotéricine B et fluconazole un cas chacun. Le traitement de la kératite filamenteuse est l’amphotéricine B en collyre. L’évolution est favorable avec amélioration clinique dans 10 cas, régression des nodules dans 2 cas et décès dans 3 cas.

Conclusion

À travers cette étude, nous insistons sur l’importance de la prévention de l’aspergillose invasive en milieu hospitalier qui repose sur des règles strictes d’hygiène et d’isolement des patients les plus à risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 165 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil épidémiologique clinique étiologique et évolutif des patients transférés de la réanimation médicale au service de pneumologie
  • Y. Amchich, N. Reguig, A. Boucaid, A. Zegmout, I. Rhorfi, A. Abid
| Article suivant Article suivant
  • Le pyopneumothrax : profil étiologique, thérapeutique et évolutif : expérience du service des maladies respiratoires hôpital 20 Août 1953
  • H. El Kihal, S. Msika, H. Arfaoui, H. Jabri, W. Elkhattabi, H. Afif

Déjà abonné à cette revue ?