S'abonner

Anomalies des cavités cardiaques droites en cas de tabagisme chez les patients ayant un SAOS - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.404 
H. Snène 1, , K. Zayen 1, R. Tlili 2, H. Blibech 1, D. Belkhir 1, L. Kaabi 1, A. Mlik 1, D. Essid 1, A. Saidane 1, N. Mehiri 1, N. Ben Salah 1, B. Louzir 1
1 Université Tunis el Manar, faculté de médecine, CHU Mongi Slim La Marsa, service de pneumologie, Sidi Daoued, Tunis, Tunisie 
2 Université Tunis el Manar, faculté de médecine de Tunis, CHU Mongi Slim La Marsa, service de cardiologie, Sidi Daoued, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome d’apnée–hypopnées obstructives du sommeil (SAOS) peut être responsable d’anomalies des cavités cardiaques droites avec probablement d’autres facteurs aggravant. L’échographie cardiaque représente le meilleur outil de dépistage de cette atteinte. Le but de notre travail était d’évaluer l’atteinte des cavités cardiaques droites à l’échographie cardiaque en cas de tabagisme chez les patients ayant un SAOS.

Méthodes

Étude transversale descriptive portant sur les patients atteints de SAOS (diagnostic fait sur une polygraphie ventilatoire (PV) nocturne avec un IAH5/h) et suivis dans le service de pneumologie de l’hôpital Mongi Slim La Marsa, de septembre 2017 jusqu’à juillet 2019. Ont été exclus les patients ayant une cardiopathie déjà connue ou une pathologie respiratoire ou autre pouvant se compliquer d’une HTP. Tous les patients colligés ont bénéficié d’une échographie cardiaque et ceux ayant une dysfonction cardiaque ou une valvulopathie à l’échographie ont été secondairement exclus. Deux groupes ont été comparés : G0 groupe des non-fumeurs (n=44) et G1 groupe des fumeurs (n=15).

Résultats

Cinquante-neuf patients ont été colligés. L’âge moyen était comparable dans les deux groupes (58 ans pour G0 vs 53 pour G1 ; p=0,155). Il en était de même pour l’indice de masse corporelle (38kg/m2 pour G0 vs 34kg/m2 pour G1 ; p=0,101) et le tour de taille moyen (118cm pour G0 vs 117cm pour G1 ; p=0,923). Le tour du cou moyen était plus important dans le G1 (41cm pour G1 vs 39cm pour G0 ; p=0,036). Quant aux données de la PV, le nombre moyen des apnées obstructives était comparable entre les deux groupes (24/h pour G0 vs 19/h pour G1 ; p=0,286) ainsi que la valeur moyenne de la durée moyenne des apnées (14 secondes pour G0 vs 11 secondes pour G1 ; p=0,221). À l’échographie cardiaque, la valeur moyenne de la PAPS estimée était comparable entre les deux groupes (33mmHg pour G0 vs 31mmHg pour G1 ; p=0,279) mais la surface moyenne de l’OD en télésystole était plus élevée dans le G1 (13 cm2 pour G0 vs 16 cm2 pour G0 ; p=0,003) ainsi que la valeur moyenne du diamètre basal du VD (33,5mm pour G0 vs 37,5mm pour G0 ; p=0,003), la valeur moyenne du diamètre médian du VD (26mm pour G0 vs 31mm pour G1 ; p=0,004) et la valeur moyenne de l’épaisseur du septum interventriculaire (9mm pour G0 vs 11mm pour G1 ; p=0,035).

Conclusion

Les patients souffrant d’un SAOS et qui sont tabagiques ont un tour du cou plus important et ont plus d’anomalies des cavités cardiaques droites à l’échographie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 185 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence du syndrome d’apnée obstructive du sommeil au Cameroun
  • E.W. Pefura-Yone, V. Poka-Mayap, A.D. Balkissou, M. Massongo
| Article suivant Article suivant
  • Profil étiologique et fonctionnel des PID à l’hôpital Abderrahmene Mami : à propos de 200 cas
  • K. Ayed, S. Mokaddem, S. Khaldi, A. Chaker, S. Ben Khamsa

Déjà abonné à cette revue ?