S'abonner

Contrôle de la maladie dans une cohorte de patients asthmatiques en période de pandémie - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.448 
B. Larbani , A. Benkacimi, L. Mekhlouf, N. Yassa, N.E.H. Bendaoud, A.E. Benharkat, N. Remadna, E.B. Rezig, H. Zouane, S. Mahi-Taright
 Centre hospitalo-universitaire, Mustapha, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La réponse à la pandémie COVID-19 a mobilisé l’ensemble des acteurs de santé. Cependant, nous avons maintenu les activités de consultations de maladies respiratoires chroniques et de suivi des tuberculeux au niveau de notre unité dédiée à cette activité. Nous avons constaté une baisse drastique dans les recours des asthmatiques aux consultations de suivi. La réponse à la pandémie COVID-19 a mobilisé l’ensemble des acteurs de santé. Cependant nous avons maintenu les activités de consultations de maladies respiratoires chroniques et de suivi des tuberculeux au niveau de notre unité dédiée à cette activité. Nous avons constaté une baisse drastique dans les recours des asthmatiques aux consultations de suivi.

Méthodes

Objectif : évaluer le contrôle de la maladie asthmatique en période de pandémie COVID-19. Cadre consultation de pneumologie CHU Mustapha. Administration d’un questionnaire par téléphone. Population : 82 asthmatiques, âge moyen de 55,23 ans (de 18 et 88 ans). Une nette prédominance féminine avec un sex-ratio à 1,56.

Résultats

Selon le score Asthma Test Control (ACT), 62 patients soit 78,48 % étaient contrôlés, 14 partiellement contrôlés soit 17,72 %, 3 non contrôlés soit 3,8 % des patients. Soixante et onze soit 86,58 % des patients prenaient régulièrement leur traitement et 7 soit 8,53 % ne le prenaient pas du tout. Trente-six soit 44,44 % des patients sont venus en consultation. Les causes identifiées des absences aux rendez-vous : la possibilité de se procurer les médicaments en officines dans 57,77 %, la crainte d’être contaminé dans 48,88 %, en rapport avec des difficultés de transport dans 26,66 %, 24, 44 % disposaient d’un stock de médicaments avant la pandémie et enfin 4, 44 % se sont procuré les médicaments chez un proche. Le recours aux urgences a concerné 5 patients soit 6,41 %.

Conclusion

Compte tenu de la pandémie, l’attention doit être portée aux malades chroniques, les respiratoires dans notre cas. Il est primordial de maintenir un bon niveau de contrôle de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 204-205 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quel impact de la COVID-19 sur votre asthme ?
  • C. Rolland, G. Garcia, M. Sapène
| Article suivant Article suivant
  • COVID-19 persistant : de quoi souffrent nos patients ?
  • S. Louhaichi, H. Baïli, A. Allouch, S. Jrad, A. Radhouani, A. Saidani, H. Abdelghaffar, J. Ammar, B. Hamdi, A. Hamzaoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?