S'abonner

Caractéristiques de la tuberculose pulmonaire chez les sujets tabagiques - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.478 
K. Hemissi , E. Ben Jemia, H. Zaibi, M. Mosbeh, N. Talbi, K. Echi, J. Ben Amar, A. Hichem
 Service de pneumologie, hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le tabagisme et la tuberculose (TB) sont deux enjeux majeurs de santé publique au niveau mondial, en particulier dans les pays en voie de développement. Le but de cette étude était de déterminer les particularités cliniques, radiologiques et évolutives de la tuberculose pulmonaire chez les sujets tabagiques.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective et comparative portant sur des patients hospitalisés pour une TB évolutive au service de pneumologie de l’hôpital Charles Nicolle de Tunis entre janvier 2018 et août 2020.

Résultats

Nous avons inclus 71 patients dont 84 % étaient de sexe masculin. Cinquante-cinq patients (77 %) étaient tabagiques avec une consommation moyenne de 33±27 PA [5–120 PA]. Sept patients ont déjà arrêté de fumer. L’âge moyen était de 40 ans chez les fumeurs vs 42 ans chez les non-fumeurs (p˃0,05). Le délai moyen de consultation était plus long chez les tabagiques (60jours vs 39jours, p=0,02). les signes fonctionnels les plus fréquents étaient l’altération de l’état général (94 % chez les tabagiques vs 87,5 % chez les non tabagiques), fièvre (61 % vs 68 %), sueurs nocturnes (38 % vs 43 %), toux (25 % vs 43 %) et l’hémoptysie (23,6 % vs 12,5 %) p>0,05. Les lésions radiologiques étaient plus étendues chez les tabagiques : 56 % vs 12 % (p=0,03). La radiographie pulmonaire montrait plusieurs anomalies (infiltration, excavations, opacités, micronodules) et seules les excavations étaient significativement plus présentes chez les tabagiques : 53 % vs 20 % (p=0,01). La confirmation de TB était bactériologique chez tous les patients. À deux mois du traitement, la bacilloscopie était toujours positive chez 30 % des tabagiques vs 13 % des non tabagiques (p=0,03) avec un retard de guérison. Les patients tabagiques étaient plus susceptible de garder des séquelles pulmonaires : 61 % vs 18 % (p=0,01).

Conclusion

Le tabagisme influence la présentation et l’évolution de la tuberculose pulmonaire. De ce fait, le sevrage tabagique doit faire partie intégrante de la prise en charge des patients atteints de TB pulmonaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 216-217 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les atteintes extrapulmonaires dans la miliaire tuberculeuse : forme disséminée de la tuberculose
  • M. Ami, N. Zaghba, H. Benjelloun, N. Yassine
| Article suivant Article suivant
  • Troubles hématologiques au cours de la tuberculose pulmonaire
  • K. Hemissi, E. Ben Jemia, H. Zaibi, M. Mosbeh, N. Talbi, K. Echi, J. Ben Amar, H. Aouina

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?