S'abonner

Tuberculose et pauvreté au 21e siècle, dans l’Est de la France : un lien persistant - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.516 
L. Kassegne , P. Fraisse
 Service de pneumologie, pôle de pathologie thoracique, nouvel hôpital civil, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La tuberculose est une maladie infectieuse, causée par une bactérie du complexe Mycobacterium tuberculosis. Chaque année, environ 5000 cas sont diagnostiqués, ce qui fait de la France un pays de faible incidence tuberculeuse. Historiquement, la tuberculose est intimement liée aux conditions socioéconomiques défavorables. Le but de cette étude était de déterminer si, parmi les cas de tuberculose diagnostiqués dans le Bas-Rhin au 21e siècle, la pauvreté était un fait surreprésenté.

Méthodes

Nous avons réalisé une étude observationnelle rétrospective monocentrique. Toute personne déclarée aux autorités sanitaires pour une tuberculose, entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2018, et disposant d’une visite d’entourage, était incluse dans l’étude. Le registre du CLAT du Bas-Rhin (CLAT 67) a servi de base de données.

Résultats

Nous avons constaté que 12,4 % n’avaient pas de couverture sociale à la prise en charge initiale, que, parmi ceux ayant une couverture sociale, 19,6 % avaient comme couverture sociale la CMU/PUMa (mi-juin 2016, il a été estimé que 1,8 millions de personnes bénéficiaient de la PUMa, soit une proportion de 2,8 % de la population générale), que seul 35,7 % de ceux ayant une couverture sociale avaient une mutuelle (d’après le dernier rapport, seul 3 millions de Français n’ont pas de complémentaire santé, soit 4,6 % de la population française), que 7,3 % étaient considérés comme SDF (alors qu’il est estimé à 0,2 % la proportion de la population française sans domicile fixe), que 21,6 % avaient un logement insalubre, que 26,6 % des personnes en âge de travailler étaient au chômage (alors que le taux de chômage dans le Bas-Rhin, durant cette période, n’a pas excédé 9,1 %).

Conclusion

La tuberculose est une maladie infectieuse à composante sociale. Alors que la France est un pays à haut niveau de vie, malgré tout, les personnes pauvres ou précaires sont surreprésentées parmi les patients souffrant de tuberculose. Puisqu’un lien entre précarité et tuberculose est démontré, l’objectif final de la tuberculose fixé par l’OMS ne sera atteint qu’en prenant en compte la dimension socioéconomique de cette maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 230 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence et facteurs prédictifs de décès au cours de la tuberculose dans deux régions camerounaises
  • A.D. Balkissou, V. Poka-Mayap, M. Massongo, E.W. Pefura-Yone
| Article suivant Article suivant
  • Apport du test Quantiferon-TB® Gold pour le diagnostic de tuberculose maladie
  • S. Aidou, H. Arfaoui, H. Jabri, W. El Khettabi, H. Afif

Déjà abonné à cette revue ?