S'abonner

Diagnostic immunologique de la tuberculose latente dans une zone d’endémie tuberculeuse - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.526 
T.N. Ka
 Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal 

Résumé

Introduction

La tuberculose latente est une infection cliniquement muette et sans anomalie biologique ni radiologique caractéristique. Deux méthodes immunologiques de détection sont utilisées mais ne présentent pas assez de spécificité pour différencier les deux formes (active et latente). D’une part, la réaction intradermique à des antigènes de Mtb. D’autre part, le test Quantiferon-TB Gold Plus. D’où la nécessité de mettre en place de nouveaux tests capables de détecter efficacement les cas.

Méthodes

Étude prospective, descriptive, analytique, du 1er septembre 2014 au 27 janvier 2016, relative à une méthode diagnostique de la TBL. Nous avons évalué la réponse immunitaire à médiation cellulaire induite par la HBHA et l’avons corrélée à celle induite par ESAT-6, sur sang total de trois groupes de sujets adultes (un groupe de personnes ayant une TBA, un autre groupe ayant une TBL présumée, et un groupe de sujets sains), tous résidant à Saint-Louis.

Résultats

Soixante sujets ont été inclus dans l’étude, 15 dans le groupe des TBA, 30 dans le groupe des TBL et 15 dans le groupe contrôle sain. La majorité des sujets inclus était de sexe masculin avec un effectif de (60 %) soit un sex-ratio de 1,5. Dans le groupe des TBL, la majeure partie des sujets provenait du quartier de « Pikine » avec une fréquence relative de 23,33 % suivie de « Goxou Mbacc » avec 16,70 %. Les sujets sans profession étaient beaucoup plus représentés dans le groupe des TBL suivis des artisans avec des fréquences respectives de 30 % et 26,67 % puis des pécheurs et des élèves-étudiants avec une fréquence égale de 16,67 %. Dans le groupe des TBA, 40 % des sujets assuraient avoir été en contact avec des patients tuberculeux et 33,33 % dans le groupe des sujets sains. Le tabagisme actif était retrouvé chez trois 3 sujets (20 %) dans le groupe des TBA, 5 sujets (16,67 %) dans le groupe des TBL et chez 1 sujet (6,67 %) dans le groupe contrôle sain. Tous étaient des hommes. Tous les sujets de l’étude portaient la cicatrice vaccinale au BCG. Dans le groupe des TBL, 7 (23,33 %) présentaient une maigreur, 16 (53,33 %) avaient un IMC normal et 7 (23,33 %) étaient en surpoids. Dans cette étude menée à Saint-Louis, les taux d’IFN-γ induits par HBHA dans le groupe TBL.

Conclusion

Les résultats indiquent que le test HBHA-IGRA peut être considéré comme un marqueur diagnostique de la TB mais il nécessite des études cliniques plus large pour permettre sa confirmation et sa fiabilité tout en recherchant sa simplification technique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 234 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie et facteurs de risques de développement de la tuberculose multirésistante
  • M. Berkchi, N. Reguig, A. Abdoulkader, M. Soualhi, R. Zehraoui, J. Benamor, J.E. Bourkadi
| Article suivant Article suivant
  • Index des auteurs

Déjà abonné à cette revue ?