S'abonner

Tolérance de la prophylaxie anti CMV par Valganciclovir pendant 1 an chez les patients transplantés pulmonaire D+/R? étude rétrospective monocentrique - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.080 
C. Roy 1, , S. Colin De Verdière 1, L. Beaumont-Azuar 1, C. Picard 1, S. De Miranda 1, A.M. Hamid 1, O. Brugière 1, F. Parquin 2, E. Farfour 3, A. Roux 1
1 Groupe transplantation Hôpital Foch-pneumologie, Suresnes, France 
2 Groupe transplantation Hôpital Foch-soins intensifs, Suresnes, France 
3 Service virologie, Suresnes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La gestion de la neutropénie, principal effet indésirable du Valganciclovir (vGCV), peut impacter les résultats de la greffe. L’objectif principal de cette étude est d’évaluer la tolérance du vGCV chez les patients D+/R-. Les objectifs secondaires sont d’évaluer l’impact de la neutropénie et des modifications de posologie de Mycophénolate Mofétil (MMF) sur les résultats de la greffe.

Méthodes

Nous avons conduit une étude rétrospective monocentrique du 01/01/2010 au 31/12/2018 chez 531 transplantés pulmonaire.

Résultats

59 des 108 D+/R- (55%) ont présenté au moins un épisode de neutropénie lors de la première année conduisant pour 31 d’entre eux (29%) à son arrêt prématuré (Tableau 1). Les prévalences de neutropénie et de réduction du dosage de MMF sont significativement plus importantes chez les patients D+/R− pour lesquels le vGCV est arrêté précocement en comparaison à ceux ayant eu un traitement complet (87% vs 42%, p<0.0001; 90% vs 44%, p=0.001). De plus, ils présentent plus d’évènements CMV au sevrage (74% vs 43%, p=0.05). Les patients D+/R−, en comparaison aux non D+/R −, sont significativement plus concernés par les neutropénies et la réduction de MMF (55% vs 27% et 48% vs 20%, p<0.0001). En analyse multivariée dans la population générale, ni l’évènement neutropénie ni la réduction de MMF ni la survenue d’un évènement CMV ne sont associés à l’augmentation de l’alloimmunisation, au risque de dysfonction chronique du greffon (CLAD) ou de la perte du greffon. En revanche, chez les D+/R-, la neutropénie apparait comme un facteur protecteur de CLAD en analyse multivariée (HR 0.12 [0.03–0.49], p<0.001) alors qu’une durée de traitement plus longue par vGCV ainsi que la réduction de MMF sont des facteurs de risque (HR 1.31 [1.01–1.70], p=0.04; HR 7.82 [2.02–30.27], p<0.001).

Conclusion

Les effets indésirables associés à un an de prophylaxie primaire par Valganciclovir ont un impact négatif sur les résultats de la greffe et incitent à proposer une alternative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 45-46 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Antifibrosants: risque post-opératoire chez les patients transplantés pour une fibrose pulmonaire idiopathique
  • E. Moncomble, G. Weisenburger, C. Picard, T. Degot, M. Reynaud-Gaubert, A. Nieves, J.F. Mornex, G. Dauriat, J. Messika, C. Godet, S. Hirschi, J. Le Pavec, R. Borie, P. Mordant, H. Mal, V. Bunel
| Article suivant Article suivant
  • Infections à Corynébactéries non diphtériques et complications bronchiques après transplantation pulmonaire – une étude cas-témoin
  • A. Sandot, V. Bunel, N. Grall, G. Jebrak, G. Weisenburger, P. Mordant, A. Tran Dinh, H. Mal, C. Godet, J. Messika

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?