S'abonner

Relation entre la carence en vitamine D et la gravité de la dilatation de bronches - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.114 
S. Bouchareb 1, , I. Touil 1, J. Ayeb 1, Y. Brahem 1, N. Boudawara 1, J. Knani 1, L. Boussoffara 1, O. Saad 2, M. Chlaifa 2, H. Bouzidi 2
1 Service de pneumologie, CHU Taher Sfar, Mahdia, Tunisie 
2 Laboratoire de biologie médicale, CHU Taher Sfar, Mahdia, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La dilatation des bronches (DDB) est une cause majeure de morbidité et de mortalité, en particulier dans les pays en voie de développement caractérisés par une pauvreté généralisée et un état nutritionnel précaire de la population. Le but de notre travail est d’évaluer le taux sérique de la vitamine D chez les patients atteints de DDB et son influence sur la sévérité de la maladie.

Méthodes

Étude analytique à propos de 25 patients suivis à la consultation de pneumologie pour DDB hors mucoviscidose à l’état stable et en dehors de toute pathologie respiratoire associée. On a comparé 2 groupes: le 1er groupe (G1): 15 patients ayant une carence en vit D (<30ng/ml) et un 2e groupe (G2): 10 patients ayant un taux sérique normal en vit D.

Résultats

Le G1 avait un âge moyen plus avancé (61.86 ans vs 58.60 ans), une prédominance masculine (p=0.04), un indice de masse corporelle moins important (31kg/m2 vs 35kg/m2, p=0,7). La DDB était bilatérale chez 44% des patients du G1 contre 35% pour le groupe G2 (p=0.6). La tuberculose avec ses séquelles était l’étiologie dominante. Dans le G1, le nombre d’hospitalisation en pneumologie pour exacerbation et le nombre d’hospitalisation en milieu de réanimation étaient moins importants sans différence significative. A la spirométrie, la fonction respiratoire était plus altérée chez les patients ayant une carence profonde en vit D: VEMS moyen dans le G1 est à 1,65l/min versus 2 l/min, CVF moyenne à 1,93 l/min dans G1 vs 2,35 l/min dans le G2. À la biologie, le syndrome inflammatoire biologique était plus manifeste dans le G1 (p=0.008).

Conclusion

Le dosage des taux sériques de la vitamine D chez les sujets atteints de la DDB est potentiellement efficace pour prédire la gravitédes exacerbations et le déclin de la fonction pulmonaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 63 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil bactériologique des exacerbations infectieuses des bronchectasies post-tuberculeuses
  • P.P. Koumeka, G.S. Moussounda Mpika, M. Bougadoum, S. Ait Batahar, L. Amro
| Article suivant Article suivant
  • Étude de la viabilité des cellules A549 après exposition directe aux spores d’espèces aspergillaires de la section Versicolores
  • A. Géry, C. Lepetit, V. Seguin, N. Heutte, J. Bonhomme, D. Garon

Déjà abonné à cette revue ?