S'abonner

Traitements de première ligne et prise en charge du cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules avancé ou métastatique avec une mutation EGFR–Analyse de la base nationale de données de vie réelle du programme Épidémio-stratégie médico-économique - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.010 
N. Girard 1, , T. Filleron 2, M. Pérol 3, C. Chouaid 4, D. Debieuvre 5, X. Quantin 6, C. Dayen 7, H. Lena 8, R. Schott 9, R. Gervais 10, S. Schneider 11, J. Otto 12, E. Dansin 13, P. Dubray Longeras 14, C. Kaderbhai 15, A. Madroszyk 16, C. Clément-Duchêne 17, E. Pichon 18, D. Planchard 19, A. Lemoine 20, A. Bizieux 21, A. Baranzelli 22, S. Cousin 23, D. Couch 24, S. Hominal 25, S. Thureau 26, J. Le Treut 27, M. Robain 24, S. Hiret 28, G. Simon 24, C. Audigier-Vallette 29
1 Établissement hospitalier–institut Curie, Paris, France 
2 Institut Claudius-Regaud IUCT-O, Toulouse, France 
3 Centre Léon-Berard, Lyon, France 
4 Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil, Créteil, France 
5 Groupe hospitalier de la région de Mulhouse Sud Alsace, Mulhouse, France 
6 Institut régional du cancer de Montpellier, Montpellier, France 
7 Centre hospitalier, Saint-Quentin, France 
8 Centre hospitalier universitaire, Rennes, France 
9 Centre Paul-Strauss, Strasbourg, France 
10 Centre François Baclesse, Caen, France 
11 Centre Hospitalier de la Côte Basque, Bayonne, France 
12 Centre Antoine-Lacassagne, Nice, France 
13 Centre Oscar Lambret, Lille, France 
14 Centre Jean-Perrin, Clermont-Ferrand, France 
15 Centre George-François Leclerc, Dijon, France 
16 Institut Paoli-Calmettes, Marseille, France 
17 Institut de cancérologie de Lorraine, Vandœuvre-Lès-nancy, France 
18 CHRU, Tours, France 
19 Gustave Roussy, Villejuif, France 
20 Institut Jean-Godinot, Reims, France 
21 Centre hospitalier départemental de Vendée, La Roche-Sur-yon, France 
22 Centre hospitalier métropole Savoie - Site de Chambéry, Chambéry, France 
23 Institut Bergonié, Bordeaux, France 
24 Unicancer, Paris, France 
25 Centre hospitalier Annecy-Genevois, Annecy, France 
26 Centre Henri-Becquerel, Rouen, France 
27 Hôpital européen, Marseille, France 
28 Institut de cancérologie de l’Ouest, Nantes–Angers, France 
29 Centre Hospitalier intercommunal de Toulon–La Seyne-sur-Mer, Toulon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

En France, 10-11 % des patients avec un cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules (CBNPC) sont diagnostiqués avec une mutation EGFR (EGFRm+). Les traitements standards de première ligne des CBNPC EGFRm+ sont des inhibiteurs de tyrosine kinase (TKI). L’objectif de cette étude était de décrire la prise en charge en vie réelle des patients CBNPC EGFRm+.

Méthodes

Le programme Épidémio-Stratégie Médico-Économique (ESME) de Unicancer est une cohorte rétrospective nationale qui recueille des données sur le diagnostic, la prise en charge thérapeutique et le suivi de patients (pts) traités pour un CBP parmi 33 établissements de santé. Les principaux critères d’inclusion de cette analyse sont: ≥18 ans, confirmation histologique du CBNPC, diagnostic de maladie avancée ou métastatique entre le 1er janvier 2015 et 31 décembre 2016, EGFRm+, sans traitement systémique préalable. Cut-off: 15 mars 2019.

Résultats

La recherche de mutation EGFR était effectuée chez 54 % des 13537 pts CBNPC inclus dans la base et 56 % des cas non-épidermoïdes localement avancé ou métastatique. Parmi les testés, 1171 pts (16 %) était EGFRm+. 560 pts répondaient aux critères d’inclusion. Cette population était composée à 65 % de femmes, âge médian 66 ans, 99 % d’histologie non-épidermoïde, 85 % Stade IV de novo. Parmi eux 65 % étaient identifiés EGFRm+ avant initiation d’une première ligne de traitement (42 % Exon19Del, 33 % L858R, 2 % T790M, 11 % autre mutation, [catégories non-exclusives]). Un traitement de première ligne a été administré à 534 pts (95.4 %). La majorité a reçu en première ligne un traitement par un EGFR-TKI en mono-thérapie: 46 % gefitinib ou erlotinib, 15 % afatinib; 18 % un traitement par chimiothérapie (CT), principalement à base de sel de platine. 355 pts (77.0 %) ont reçu une deuxième ligne de traitement, dont 29 % CT, 29 % osimertinib et 23 % un autre EGFR-TKI. Parmi les CBNPC EGFRm+ avec T790M (138 pts), 87 (63 %) ont reçu osimertinib en deuxième ligne. Après un suivi médian de 31.8 mois (95 %CI: 29.0; 33.6), 266 patients sont décédés. La médiane de survie globale est de 30.1 mois (95 %CI: 28.3; 33.7).

Conclusion

Pour la période de sélection, seule la moitié des patients CBNPC non-épidermoïdes ont fait l’objet d’une recherche de mutation EGFR. L’efficacité des EGFR TKIs apparaît similaire en vie réelle à celle rapportée dans les essais cliniques. Les Résultats suggèrent que plus de patients pourraient bénéficier de cette recherche et d’un TKI en première ligne conformément aux recommandations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 7-8 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats du deuxième tour de dépistage du cancer du poumon dans le département de la Somme : étude DEP KP80
  • O. Leleu, C. Clarot, E. Hoguet, S. Lenel, M. Baud, V. Petigny, D. Basille, P. Berna, M. Auquier, V. Jounieaux
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité et tolérance du lorlatinib en 2e ligne ou plus chez les patients, porteurs d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé ALK+, traités dans le cadre d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU), étude IFCT-1803 LORLATU
  • S. Baldacci, B. Besse, V. Avrillon, B. Mennecier, P. Dubray-Longeras, J. Mazières, R. Descourt, M. Duruisseaux, X. Quantin, H. Doubre, I. Monnet, D. Moro-Sibilot, S. Schneider, S. Cousin, P. Merle, J. Otto, A. Langlais, F. Morin, V. Westeel, N. Girard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?