S'abonner

Relation entre la localisation des pneumopathies et la courbure de la scoliose lors d’une infection pulmonaire chez des patients pédiatriques atteints de pathologies neuromusculaires et neurologiques - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.153 
N. Audag, PT, Msc, PhD 1, , L. Debleser, PT 2, M. Vander Vorst, PT 2, G. Reychler, PT, PhD 1
1 Bruxelles, Belgique 
2 Louvain La Neuve, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les patients atteints de pathologies neuromusculaires ou neurologiques ont régulièrement des déformations rachidiennes de type scoliotique. Les spécificités de la scoliose (atteinte musculaire, degré de la courbure, niveau et la rotation de la colonne vertébrale) et les complications associées (positionnement, corset, orthèse et autres) peuvent limiter la fonction respiratoire des patients, principalement lorsque les courbures sont localisées au niveau thoracique. De plus, cette population peut présenter des atteintes pulmonaires (virales, infectieuses ou dues à des troubles de la déglutition). Actuellement, un lien entre les caractéristiques des scolioses et la localisation des pneumopathies reste hypothétique. L’objectif de cette étude est de déterminer si un lien existe entre ces deux paramètres chez des patients pédiatriques atteints de pathologies neuromusculaires ou neurologiques.

Méthodes

Les données de tous les patients hospitalisés pour une pneumopathie dans le service de pédiatrie entre janvier 2007 et janvier 2017 ont été analysées rétrospectivement. Les critères d’inclusion étaient, être âgé de 0 à 18 ans, présenter une pathologie neuromusculaire ou neuropédiatrique et un diagnostic de scoliose. Les patients ayant subi une intervention chirurgicale au niveau du rachis et les scolioses d’origine idiopathique ont été exclus. L’analyse de la localisation de la pneumopathie et de la courbure de la scoliose (angle de Cobb) se basent sur les images de radiographies réalisées en position couchée lors de l’entrée du patient en hospitalisation.

Résultats

Les données de 31 hospitalisations ont été inclues et analysées. Pour les scolioses thoracolombaires, lorsque l’angle de Cobb est inférieur à 20, 75 % des pneumopathies étaient bilatérales et 25 % étaient du côté concave. Le pourcentage de pneumopathies localisées du côté concave augmente avec l’angulation de la scoliose. Pour les scolioses thoraciques, lorsque l’angle de Cobb est inférieur à 20, 100 % des pneumopathies sont bilatérales et lorsque l’angle est supérieur à 60, 67 % des pneumopathies sont localisées du côté convexe.

Conclusion

Il s’agit de la première étude s’intéressant au lien entre la courbure de la scoliose et la localisation de la pneumopathie dans ce type de patients. La majorité des pneumopathies inclues dans cette étude sont localisées du côté convexe de la scoliose, c’est-à-dire du côté normalement le plus ouvert et le plus ventilé. Des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer les résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 78 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités cliniques des patients BPCO nécessitant l’OLD
  • A. Saidani, H. Kamoun, A. Slim, Y. Hdidene, H. Ben Abdelghaffar, D. Greb, I. Akrout, H. Hassene, H. Smadhi, L. Fkih, M.L. Megdiche
| Article suivant Article suivant
  • Performance des bicarbonates veineux pour le diagnostic de l’hypoventilation alvéolaire nocturne dans une cohorte rétrospective de patients neuromusculaires
  • M. Georges, S. Aho, Y. Chiche, G. Beltramo, P. Bonniaud, C. Rabec

Déjà abonné à cette revue ?