S'abonner

Exacerbation aiguë infectieuse bactérienne de BPCO : étude des biomarqueurs de l’infection bactérienne - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.190 
P.P. Koumeka , M. Bougadoum, G.S. Moussounda Mpika, S. Ait Batahar, L. Amro
 CHU Mohammed VI, hôpital Arrazi, service de pneumologie, UCAM, Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’identification d’une cause infectieuse bactérienne de l’exacerbation aiguë de BPCO (EABPCO) n’est effective que 42 à 61 % des cas. L’interprétation des prélèvements respiratoires positifs chez un patient hospitalisé pour EABPCO est difficile car la distinction entre la colonisation et l’infection est délicate. La place des marqueurs biologiques est rarement abordée dans les différentes recommandations concernant la prise en charge des EABPCO.

Objectif

Déterminer les biomarqueurs prédictifs de l’origine bactérienne de l’EABPCO.

Méthodes

Étude descriptive et analytique, menée dans le service de pneumologie au CHU de Marrakech, incluant les patients hospitalisés pour EABPCO. Les caractéristiques des sujets, les paramètres d’hémogramme, le rapport neutrophile/lymphocyte (NLR), les taux de CRP, ont été enregistrés. On distinguait deux groupes d’étude selon l’étiologie infectieuse ou non de l’EABPCO. Le seuil de significativité des analyses statistiques était p-value<0,05.

Résultats

Au total, 95 patients ont été inclus, âgés en moyenne de 60,8±11,2 ans (40 à 85 ans), majoritairement de sexe masculin (sex-ratio =12,6). L’origine infectieuse de l’EABPCO était notée pour 69,5 % de cas. Les prélèvements bactériologiques ont permis l’isolement d’un germe responsable de l’infection pour 15 % de cas, pour 43,7 % les cultures ont été polymicrobiennes. Les paramètres biologiques associés à l’origine infectieuse bactérienne de l’EABPCO étaient la lymphopénie, l’éosinopénie, le NLR supérieur à 4, la CRP supérieure à 10mg/L avec un OR égal à 9,8 ([2,69 ; 22,98], p-value<0,0001), 78 ([15,71 ; 387,13], p-value<0,0001), 4,71 ([1,85 ; 211,95], p-value<0,0001) et 8,5 ([3,18 ; 22,98], p-value<0,0001), respectivement. Après analyse multivariée par régression logistique seule la CRP l’infection bactérienne est l’étiologie la plus fréquente des EABPCO. La CRP supérieure à 10mg/L et l’éosinopénie sont des marqueurs biologiques prédictifs de l’origine infectieuse bactérienne de l’EABPCO retrouvés dans notre étude et l’éosinopénie était des marqueurs biologiques prédictifs de l’EABPCO bactérienne avec un OR ajusté égal à 49,15 ([1,64 ; 1467], p-value<0,02) et 16,99 ([2,23 ; 129,5], p-value<0,006).

Conclusion

L’infection bactérienne est l’étiologie la plus fréquente des EABPCO. La CRP supérieure à 10mg/L et l’éosinopénie sont des marqueurs biologiques prédictifs de l’origine infectieuse bactérienne de l’EABPCO retrouvés dans notre étude.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 94 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Risque de pneumonie chez les patients BPCO sous corticothérapie inhalée : à propos de 166 cas
  • N. Reguig, Y. Amchich, M. Ouassari, I. Ouerdja, A. Rhanim, A. Jniene, L. Herrak, L. Achachi, M. El Ftouh
| Article suivant Article suivant
  • Modifications du métabolisme osseux au cours de la bronchopneumopathie chronique obstructive et facteurs associés
  • A. Taboubi, S. Hadjtaieb, S. Toujani, K. Maatallah, A. Hedhli, Y. Ouahchi, S. Cheikhrouhou, M. Fekih, S. Merai, W. Hamdi, M. Mjid, B. Dhahri

Déjà abonné à cette revue ?