S'abonner

La CRP facteur inflammatoire de la BPCO - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.202 
D. Ihadadene , M. Gharnaout
 Faculté de médecine, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La CRP est un biomarqueur très utile dans le suivi de la sévérité de la BPCO. Des taux sériques élevés ont été associés à la sévérité de la maladie respiratoire selon le GOLD et différentes études.

Méthodes

Il s’agit d’une étude prospective de type comparative incluant deux groupes : 150 BPCO stables et 80 témoins non BPCO d’une évaluation de l’état inflammatoire (CRP, IL-6, TNF-α).

Résultats

Comparativement au groupe non BPCO, l’âge des deux groupes était proche (69,87±7,40 ans pour les BPCO et 67,94±6,24 ans pour les témoins) et avait une consommation de tabac plus élevée (47,96 P/A contre 13,71 P/A pour les témoins). La moyenne de l’IMC chez les BPCO similaire à celui des témoins (24,64kg/m2 vs 24,81kg/m2 [p<0,001]). Le CAT était sup à 10 dans 63,33 % chez les BPCO. Le CAT est moyennement corrélé au VEMS, les patients BPCO sévère ont le CAT le plus élevé (RHO a 0,6). Comparativement au groupe non BPCO, le groupe BPCO avait des valeurs plus élevées CRP, les moyennes de la CRP (5,98 contre 2,48mg/L, p<0,001) avec une corrélation négative moyenne avec le VEMS. La Crp était associée aux cardiopathies à l’obésité.

Conclusion

Les résultats retrouvés dans ce travail confirme la différence des taux de CRP entre les deux groupes BPCO et témoins en faveur du groupe témoin (p<0,001) et une forte corrélation inverse entre ce biomarqueur et le VEMS. La CRP a été retrouvée dans plusieurs études contrairement aux autres marqueurs présentant plusieurs controverses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 99 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les caractéristiques cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutives de l’exacerbation de BPCO dans un centre tunisien
  • R. Ben Jazia, A. Faidi, I. Kharrat, A. Kacem, R. Mzoughi, E. Mnasser, J. Ayachi, A. Maatallah
| Article suivant Article suivant
  • Détection précoce de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) dans le secteur bâtiments et travaux publics (BTP) de la région de Sidi Bel-Abbès
  • C. Kandouci, F. Meflah, F. Baraka, B.A. Kandouci, O. Ghomari

Déjà abonné à cette revue ?