S'abonner

Pneumothorax et opacités pulmonaires multiples : manifestations inhabituelles de la sarcoïdose thoracique - 16/04/08

Doi : RMR-10-2000-17-4-0761-8425-101019-ART10 

A. Fraticelli [1],

D. Picat-Joossen [1],

P. Astoul [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Pneumothorax and multiple lung masses: unusual manifestations of sarcoidosis

Pneumothorax and nodular lung masses are unusual manifestations in thoracic sarcoidosis. We report two cases of pneumothoraces as presenting manifestations of sarcoidosis. For the first patient thoracoscopy showed extensive pleural infiltration by noncaseating granulomas as well as subpleural bullae and blebs supporting that necrosis of subpleural granulomas or rupture of blebs/bullae, or both, are the mechanisms of pneumothorax for such patient. The other patient suffered from inaugural pneumothorax with nodular pulmonary sarcoidosis as bilateral lung masses mimicking metastatic lung cancer. Test of pulmonary function showed no restriction but moderate obstructive defect. With no treatment the chest radiograph improved and became normal 9 months after the diagnosis suggesting that steroid therapy is not mandatory for such patients.

Abstract

Le pneumothorax et les opacités pulmonaires pseudo-tumorales sont des manifestations inhabituelles de la sarcoïdose thoracique. Nous présentons les cas de deux patients présentant un pneumothorax comme manifestation inaugurale de la sarcoïdose. Pour le premier patient, la thoracoscopie a montré une infiltration étendue de la plèvre par des granulomes non caséeux et la présence de bulles sous-pleurales, dont certaines volumineuses, et des blebs. La nécrose de ces granulomes ou la rupture de ces bulles et blebs ou ces deux mécanismes, pourraient être à l'origine du pneumothorax chez ce patient. L'autre patient a présenté un pneumothorax également inaugural associé à des nodules parenchymateux bilatéraux ressemblant à des métastases pulmonaires. Les tests fonctionnels respiratoires n'ont pas montré de restriction des volumes pulmonaires mais un syndrome obstructif modéré. Sans traitement, la radiographie pulmonaire s'est améliorée jusqu'à devenir normale neuf mois après le diagnostic confirmé de sarcoïdose. Cette évolution spontanée suggère que la corticothérapie n'est pas obligatoire pour ces patients à l'encontre des recommandations le plus souvent données dans ces cas de figure.


Mots clés : Sarcoïdose. , Pneumothorax. , Masses pulmonaires. , Plèvre. , Thoracoscopie.

Keywords: Sarcoidosis. , Pneumothorax. , Lung masses. , Pleura. , Thoracoscopy.


Plan



© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 4

P. 885 - octobre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Surinfection de bronchectasies par Bordetella bronchiseptica
  • B. Guy, F. Lebargy
| Article suivant Article suivant
  • Hypoventilation alvéolaire du syndrome de Willi-Prader
  • V. Tizon, C. Person, N. Meslier, J.-L. Racineux

Déjà abonné à cette revue ?

;