S'abonner

Impact d'une prescription médicale informatisée sur la réduction du mésusage thérapeutique - 16/04/08

Doi : RMR-06-2003-20-3-0761-8425-101019-ART11 

C. Maurer [1],

K. Lecointre [2],

N. Cachin [2],

K. Latawiec [1],

F. Ouadfel [1],

P. Lahmek [3],

F. Fauvelle [2],

J. Piquet [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les effets secondaires des médicaments constituent un problème de santé publique. Parmi les raisons avancées, les erreurs de prescriptions occupent une place importante.

Méthodes

Nous avons cherché à améliorer le chaînon d'élaboration et de compréhension de la prescription médicale en utilisant l'informatique. La feuille de prescription, éditée quotidiennement, fait office de plan de soins en évitant le recopiage des traitements sur la pancarte. Une aide à la prescription est disponible sous la forme d'une base de médicaments courants en pneumologie avec posologie adaptée au poids. L'étude a porté sur les différents types de mésusage observés durant 6 semaines de prescriptions informatisées (229 dossiers) par rapport à une série rétrospective de prescriptions manuscrites du service à une époque identique (184 dossiers) de l'année précédente. Le case-mix est identique pour les 2 périodes analysées.

Résultats

Le nombre total d'erreurs techniques de prescription est significativement (p < 0,001) plus élevé après analyse des 1 599 lignes manuscrites (49,27 pour cent lignes) comparé aux 1 805 lignes informatiques (42,88 pour cent lignes). Les erreurs de recopiage (p < 0,001), d'illisibilité (p < 0,001) et par mauvais libellé du médicament (p < 0,05), principales sources d'erreur, sont significativement réduites grâce à l'informatisation de la prescription.

Conclusion

La prescription informatisée se révèle un outil capable de limiter l'incidence du risque médicamenteux iatrogène.

Abstract

Impact of medical prescription computerisation on the incidence of adverse drug effects

Introduction

Adverse drug effects are a significant public health problem. Prescription errors are responsible for a significant proportion of these adverse effects.

Methods

We have aimed to improve the link between generation of and interpretation of a prescription through computerisation. The prescription sheet, which is generated daily, was organised to allow care planning without the need to re-copy out treatments on the sheet. A prescription aid was available which was based on a core group of drugs commonly used in our respiratory service. The aim of the study was to compare the various types of errors observed during 6 weeks of computerized prescriptions (229 files) to a retrospective series of handwritten prescriptions of the service at an identical time (184 files) the previous year. The case-mix was identical for both analysed periods.

Results

The total number of technical prescribing errors in the 1,599 handwritten lines (49.27% error) was significantly higher (p<0.001) than the 1,805 computerized prescriptions lines (42.88% error). The errors of copying (p<0.001), illegibility (p<0.001) and incorrect spelling (p<0.05) were the main sources of error which were significantly reduced by computerisation.

Conclusion

Computerised prescription is likely to reduce the incidence of prescribing errors and adverse drug effects.


Mots clés : Prescription informatisée , Erreurs de prescription , Effets secondaires des médicaments , Iatrogènie

Keywords: Computerised Prescriptions , Prescribing Errors , Adverse Drug effects


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 3-C1

P. 355-363 - juin 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Corrélation entre l'expression d'EGF-R dans les biopsies et les pièces chirurgicales des cancers bronchiques
  • A.-P. Meert, B. Martin, J.-M. Verdebout, M. Paesmans, P. Lothaire, T. Bosschaerts, V. Ninane, J.-P. Sculier
| Article suivant Article suivant
  • Dyspnée et perception de l'obstruction des voies aériennes
  • A. Noseda