S'abonner

Efficacité du gefitinib (Iressa) pour le traitement d'un carcinome bronchioloalvéolaire inopérable - 17/04/08

Doi : RMR-02-2004-21-1-0761-8425-101019-ART24 

S. Bayle [1],

R. Descourt [1],

S. Gouva [1],

C. Daniel [1],

G. Robinet [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le carcinome bronchioloalvéolaire est une tumeur bronchique rare. Le seul traitement curatif est actuellement la chirurgie et les formes inopérables sont souvent résistantes à la chimiothérapie et à la radiothérapie.

Cas clinique

Une patiente de 76 ans a été opérée d'un carcinome bronchioloalvéolaire (BAC) classé pT2N0M0. Trois mois plus tard, la patiente présentait une toux et une dyspnée et le bilan réalisé montrait une récidive de la maladie à type d'envahissement pulmonaire bilatéral. Elle a reçu alors deux lignes de chimiothérapies successives permettant au mieux une stabilisation de la maladie. La décision thérapeutique était alors une surveillance simple. Six mois plus tard, alors qu'il existait une progression des lésions de manière bilatérale, un traitement par gefitinib à la dose de 250 mg/jour est initié, permettant une amélioration rapide de la symptomatologie clinique. La radiographie pulmonaire et le scanner thoracique montraient un aspect de réponse partielle qui se maintient, un an après le début du traitement.

Conclusion

Cette observation rapporte l'intérêt du gefitinib dans le traitement des BAC inopérables pour lesquels il n'existe à ce jour aucune thérapeutique efficace.

Abstract

Efficacy of gefitinib (Iressa) in the treatment of an inoperable bronchioloalveolar cell carcinoma

Introduction

Bronchioloalveolar cell carcinoma (BAC) is a rare bronchial tumour. At present the only curative treatment is surgery and inoperable cases are often resistant to radio and chemotherapy.

Case report

A 76 year old woman was treated surgically for a BAC, stage T2N0M0. Three months later she presented with cough and dyspnoea. Investigation revealed recurrence of the disease with bilateral pulmonarymetastases. She then received two courses of chemotherapy leading, at best, to stabilisation of the disease. At that time the treatment decision was simple observation. Six months later when there was progression of the bilateral lesions treatment was initiated with gefitinib 250 mg daily. This lead to rapid improvement in the clinical symptoms and the chest x-ray and CT scan showed evidence of a partial response that persisted one year after the beginning of treatment.

Conclusion

This observation describes the effect of gefitinib in the treatment of inoperable BAC for which there is, at present, no effective therapy.


Mots clés : Carcinome bronchioloalvéolaire , Traitement , Anti-EGFr

Keywords: Bronchioloalveolar , Cell Carcinoma , Treatment , Anti-EGFr


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 1

P. 153-157 - février 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Nocardiose pulmonaire et fistule broncho-oesophagienne chez un patient infecté par le VIH
  • J.-C. Luketombunga, J. Virally, J.-L. Jagot, A. Elhadad, C. Lebarbier, M. Mathieu
| Article suivant Article suivant
  • Une toux persistante chez un saxophoniste
  • S. Lebreton, P. Assouline, S. Venketasawmy, M. Kardache, G. Oliviero

Déjà abonné à cette revue ?

;