S'abonner

Expérience française du géfitinib dans le cancer bronchique non à petites cellules - 17/04/08

Doi : RMR-11-2004-21-5-0761-8425-101019-ART17 

N. Girard [1],

L. Gérinière [1],

S. Blandin [1],

E. Perrot [1],

P.-J. Souquet [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le gefitinib (Iressa™, ZD 1839) est un inhibiteur sélectif de la tyrosine kinase du récepteur au Facteur de croissance épidermique (Epidermal Growth Factor, EGF). Deux essais cliniques de phase II (IDEAL 1 et 2) ont montré son efficacité dans le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC), avec une réponse objective et une amélioration des symptômes dans respectivement 20 % et 40 % des cas. Les analyses multi-variées ont montré une efficacité supérieure chez les femmes, les non-fumeurs, et en cas d'adénocarcinome.

Méthodes

Nous décrivons une série rétrospective de patients traités par gefitinib, en traitement compassionnel de CBNPC.

Résultats

37 patients (dont 8 femmes) ont été inclus. Il y avait 25 adénocarcinomes, 4 carcinomes épidermoïdes, 7 carcinomes indifférenciés à grandes cellules, et 1 carcinome neuroendocrine. Une réponse partielle a été observée dans 3 cas (8,1 %), et une stabilité dans 10 cas (27,0 %). Les 3 patients répondeurs ont été des femmes non-fumeuses, atteintes d'adénocarcinome. Le taux d'amélioration subjective a été de 59,5 %. Les principales toxicités ont été des diarrhées et des rashs acnéiformes.

Conclusions

Le gefitinib est un traitement efficace et bien toléré du CBNPC. Il semble exister des facteurs prédictifs cliniques de réponse : sexe féminin, absence de tabagisme, adénocarcinome.

Abstract

French experience of gefitinib in non-small cell bronchiol carcinoma

Introduction

Gefitinib (Iressa™, ZD 1839; AstraZeneca) is a selective Epidermal Growth Factor receptor tyrosine kinase inhibitor. In two randomized phase II trials (IDEAL 1 and IDEAL 2), it has demonstrated an activity against NSCLC, showing partial response and symptoms improvement rates respectively in about 20% and 40% of patients. Multivariate analyses revealed that being a woman, a non-smoker and having an adenocarcinoma was associated with response rate.

Methods

We describe a retrospective study of patients receiving Gefitinib as a third line compassionate treatment of NSCLC.

Results

We enrolled 37 patients (29 men, 8 women). Tumors included 25 adenocarcinoma, 4 squamous cell carcinoma, 7 large cell carcinoma, and 1 neuroendocrine carcinoma. Partial response rate was 8.1%, and stable disease rate 27.0%. The 3 responders were all non-smoker women, with an histological type of adenocarcinoma. Symptoms improvement was observed in 59.5% of patients. Main toxicities were diarrhoea and skin reactions. We observed that responding patients had more adverse drugs-related reactions than stable or non-responding patients.

Conclusions

Gefitinib is a meaningful active therapy in NSCLC with a favorable toxicity profile. We suggest that being a woman, a never-smoker and having an adenocarcinoma may be clinical predictive factors of response to Gefitinib.


Mots clés : Cancer bronchique non à petites cellules , Gefitinib (Iressa™, ZD 1839) , Adénocarcinome , Femme , Non-fumeur

Keywords: Non-small-cell lung cancer (NSCLC) , Gefitinib (Iressa™, ZD 1839) , Adenocarcinoma , Woman , Non-smoker


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 5-C1

P. 934-942 - novembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge de l'asthme à l'officine : enquête auprès de 120 pharmaciens du Bas-Rhin
  • A. Casset, P. Rebotier, F. Lieutier-Colas, N. Glasser, C. Heitz, J. Saigne, G. Pauli, F. De Blay
| Article suivant Article suivant
  • Fistules aorto-bronchiques
  • C. Clarot, O. Leleu, G. Touati, T. Reix, V. Jounieaux

Déjà abonné à cette revue ?

;