S'abonner

Le traitement chirurgical du cancer bronchique non à petites cellules - 17/04/08

Doi : RMR-11-2004-21-5-0761-8425-101019-ART21 

P. De Leyn [1],

G. Decker [1 et 2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La chirurgie reste la meilleure option thérapeutique à visée curative pour les stades précoces de cancer bronchique non-à-petites-cellules (CBNPC). Cet article analyse la situation actuelle et les perspectives de la chirurgie du CBNPC.

État des connaissances

L'intervention chirurgicale débute par stadification peropératoire qui comprend une dissection systématique des ganglions hilaires et médiastinaux et se poursuit par une résection complète, déterminant majeur du pronostic.

Perspectives

La stratégie d'économie du parenchyme pulmonaire explique le développement de lobectomies souvent élargies avec bronchoplastie (sleeve) en remplacement de la pneumonectomie. La thoracoscopie a une place dans la stadification invasive du cancer bronchique et la résection des CBNPC périphériques T1N0 (lobectomie thoracoscopique vidéo-assistée) avec des résultats en terme de survie pour ces petites tumeurs périphériques au moins aussi bons qu'après chirurgie ouverte. En cas d'atteinte ganglionnaire médiastinale (N2), un traitement systémique d'induction est administré dans la plupart des centres et les répondeurs ont une survie significativement améliorée par rapport aux non-répondeurs. La re-stadification médiastinale après traitement d'induction reste pour le moment très imprécise. Pour les tumeurs localement avancées (cT4), de nouvelles techniques et approches chirurgicales rendent réalisables des résections carénaires, vertébrales ou de la veine cave avec une morbidité et mortalité acceptable mais des études complémentaires sont nécessaires.

Conclusions

Une sélection rigoureuse des patients, une technique chirurgicale méticuleuse avec une prise en charge per- et postopératoire adéquate ont permis de réduire la morbidité et la mortalité de la chirurgie du CBNPC. L'évolution des techniques chirurgicales et la multidisciplinarité devraient permettre d'améliorer encore les résultats de ce traitement qui reste associé aux meilleures chances de guérison.

Abstract

Surgical treatment of non-small cell lung cancer

Introduction

Surgery remains the best option for curative treatment of early stages Non-small cell lung cancer (NSCLC). In this article we review the current status and future perspectives of surgical treatment of NSCLC.

State of art

An important part of the surgical procedure is the final determination of the staging with evaluation of the resectablity of the tumor and its nodal status. This requires a systematic hilar and mediastinal nodal dissection and a complete resection that remains a major prognostic factor.

Perspectives

In order to preserve pulmonary function, lobectomies with the use of broncho- or arterioplasty have been developed with reduction in the number of pneumonectomies. For peripheral T1N0 NSCLC, videoassisted (VATS) lobectomy has become technically feasible with survival, in non-randomised studies, at least as good as the survival after open resection. While VATS has a clear role in staging of lung cancer, its role in the treatment of lung cancer however remains debatable. In case of involved mediastinal nodes (N2 disease) induction therapy is given in many centers and patients with mediastinal downstaging have a significantly better survival than non-responders. Restaging of the mediastinum is at the moment far from accurate. In case of locally advanced tumour (cT4), new surgical techniques and approaches make resection of carina, vena cava superior, vertebrae feasible with acceptable morbidity and mortality but additional studies are required.

Conclusions

Surgery remains the treatment of choice for curative treatment of NSCLC. The evolution of surgical techniques and the use of multimodality treatment further improve the results of surgical management. Rigorous patient selection, meticulous surgical technique and adequate peri- and postoperative management can keep operative morbidity and morbidity acceptable.


Mots clés : Cancer bronchique , Chirurgie , Chimiothérapie , Thoracoscopie

Keywords: Lung cancer , Surgery , Chemotherapy , Thoracoscopie


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 5-C1

P. 971-982 - novembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Asthme sévère en population générale : définitions et prévalence
  • V. Siroux, I. Pin, C. Pison, F. Kauffmann
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic et traitement d'une tumeur bénigne de la trachée : un schwannome
  • C. Girard, M.-L. Chambonnière, J.-M. Vergnon

Déjà abonné à cette revue ?

;