S'abonner

Évaluation d'un système de polygraphie ventilatoire dans le syndrome d'apnées du sommeil - 18/04/08

Doi : RMR-03-2007-24-3-0761-8425-101019-20064241 

A. Abdelghani [1],

G. Roisman [2],

P. Escourrou [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Des recommandations récentes déconseillent l'utilisation de systèmes de polygraphie ventilatoire (PV) en ambulatoire pour le diagnostic du syndrome d'apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS). Cet usage est pourtant très répandu en particulier en France. Notre objectif était d'évaluer la valeur diagnostique d'un de ces systèmes dans le SAHOS.

Méthodes

Soixante-cinq patients consécutifs ont été évalués pour suspicion de SAHOS de façon prospective en PV par Embletta®. La PV a confirmé un SAHOS sévère [index d'apnées hypopnées (IAH) ≥ 30/h] chez 8 patients. Ceux ayant un IAH ≪ 30/h ou un échec de PV (5 patients) ont bénéficié d'une polysomnographie au laboratoire (PSG).

Résultats

Chez 52 patients, l'IAH en PV par analyse manuelle (IAHma en PV) était faiblement corrélé à celui obtenu en PSG (IAH-PSG) (p ≪ 0,001 ; r = 0,36). L'IAH-PSG était de 27,1 ± 2,8/h et l'IAHma en PV de 12 ± 0,9/h (p ≪ 0,0001). Le biais entre les deux systèmes était de 15,1 ± 37,5/h avec une mauvaise concordance. Le meilleur compromis en terme d'efficacité de la PV se trouve à une valeur seuil d'IAHma en PV à 10/h, avec une sensibilité de 61,4 % et une spécificité de 100 %.

Conclusion

Un résultat négatif en PV n'élimine pas le diagnostic chez un patient suspect de SAHOS.

Abstract

Evaluation of a home respiratory polygraphy system in the diagnosis of the obstructive sleep apnoea syndrome

Introduction

Recent recommendations advise against the use of portable home respiratory polygraphy systems for the diagnosis of the obstructive sleep apnoea syndrome (OSAS). Nevertheless such systems are widely used, particularly in France. Our aim was to assess the diagnostic value of one of these systems in the diagnosis of OSAS.

Methods

65 consecutive patients were assessed prospectively, on account of suspicion of OSAS, by home respiratory polygraphy (HRP, Medcare Embletta). HRP confirmed severe OSAS [apnoea/hypopnoea index (AHI)>30/hr] in 8 patients. Those having AHI ≪30 hr or a failure of HRP (5 patients) were studied by full polysomnography in the sleep laboratory (PSG).

Results

In 52 patients the AHI obtained by HRP and analysed manually correlated weakly with that obtained by PSG (n=52; p≪0.001; r=0.36). The AHI-PSG was 27.1+/- 2.8/hr and the AHI-HRP was 12+/-0.9/hr. The mean difference (HRP-PSG) was 15.1+/- 37.5/hr with poor concordance. A better cut off value in terms of efficacy of HRP was an AHI of 10/hr, with sensitivity of 61.4% and a specificity of 100%.

Conclusion

A negative result by HRP does not exclude OSAS and full PSG is required in patients suspected of having this condition.


Mots clés : Syndrome d'apnées obstructives du sommeil , Polygraphie ventilatoire , Polysomnographie , Index d'apnées-hypopnées , Embletta

Keywords: Obstructive sleep apnoea syndrome , Portable monitoring , Polysomnography , Apnoea/hypopnoea index , Embletta


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 3

P. 331-338 - mars 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quelle définition faut-il choisir pour le déficit ventilatoire obstructif ?
  • H. Ben Saad, R. Ben Attia Saafi, S. Rouatbi, S. Ben Mdella, A. Garrouche, A. Zbidi, M. Hayot, Z. Tabka
| Article suivant Article suivant
  • Hémoptysie cataméniale sous traitement hormonal substitutif
  • B. Chahine, G. Malbranque, J. Lelong, P. Ramon, I. Tillie-Leblond

Déjà abonné à cette revue ?

;