S'abonner

Effets d'un réentraînement individualisé sur la désaturation à l'exercice des sujets atteints de BPCO - 18/04/08

Doi : RMR-05-2007-24-5-0761-8425-101019-200720022 

F. Durand [1 et 3],

D. Delample [1 et 3],

M. Poulain [2],

C. Préfaut [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Déterminer les effets d'un programme de réentraînement à l'effort individualisé (RE) sur la désaturation des sujets BPCO observée lors d'un test de marche de six minutes (TM6).

Méthodes

Vingt BPCO (VEMS = 61,1 ± 3,2 % pred) présentant une désaturation au TM6 égale à 7,3 ± 0,7 % pendant 5,3 ± 0,1 min ont participé à cette étude. Tous ont effectué 4 semaines de réhabilitation avec en moyenne 9,3 ± 0,27 heures par semaine de réentraînement à l'effort individualisé au seuil ventilatoire.

Résultats

Après RE, 2 sous-groupes ont été déterminés : un groupe de désatureurs (DS, n = 13) et un groupe de non-désatureurs (NDS, n = 7). Aucune différence n'a été observée entre les 2 groupes avant RE. DS montrait une désaturation moyenne de 8,1 ± 0,9 % qui persistait 5 ± 0,3 min. Seul DS présentait une augmentation significative de la distance de marche au TM6 associée à une réduction de la dyspnée (p ≪ 0,05) après RE.

Conclusion

Sur 20 sujets BPCO présentant une désaturation significative au TM6 avant RE alors 7 (35 %) ne la présentent plus après, tandis que 13 (65 %) présentent encore une désaturation. La diversité des réponses physiologiques à un réentraînement à l'effort individualisé pourrait corriger ou renforcer la désaturation observée lors d'un TM6.

Abstract

Incidence of individualized training on exercise-induced desaturation in COPD patients

Background

Exercise-induced desaturation is a well-described phenomenon in COPD patients during exercise assessments such as the six minute walk test (6MWT). Some of the pathophysiological mechanisms involved in this O2 desaturation could be modified by individualized exercise training as part of a pulmonary rehabilitation programme. The aim of this study was to determine the effect of pulmonary rehabilitation on O2 desaturation exhibited by COPD patients during a 6MWT.

Methods

Twenty COPD patients (FEV1 = 61.1 ± 3.2% predicted) who exhibited O2 desaturation before rehabilitation (mean 7.3 ± 0.7% with a mean duration of 5.3 ± 0.1 min) participated. They performed four weeks of RP including individualized whole-body exercise training achieving a mean 9.3 ± 0.27 hours per week of exercise tailored to their ventilatory threshold.

Results

Dyspnoea at the end of the test, ventilatory threshold and FEV1 were retained as correlates of desaturation before rehabilitation. After rehabilitation, 6MWT distance increased (p ≪ 0.01) with reduced dyspnoea (p ≪ 0.05). Two sub-groups were identified: persistent desaturaters (DS, n = 13) and non-desaturers group (NDS, n = 7). There were no baseline differences between the two groups. After rehabilitation only the persistent desaturaters showed a significant increase in distance achieved during 6MWT associated with a reduced dyspnea (p ≪ 0.05). This group showed a mean O2 desaturation equal to 8.1 ± 0.9% which persisted to 5 ± 0.3 min. A tendency to a lower dyspnoea at the end of 6MWT performed before rehabilitation was observed in NDS compared with DS (p ≪ 0.058).

Conclusion

It seems that responses to a pulmonary rehabilitation programme including individualized exercise training could act on O2 desaturation. Indeed 7 of 20 (35%) COPD patients exhibiting O2 desaturation during a 6MWT showed no O2 desaturation after rehabilitation programme while 13 on 20 (65%) do it.


Mots clés : BPCO , Désaturation , Test de marche de six minutes , Exercice , Réentraînement

Keywords: COPD , O2 desaturation , Six minute walking test , Exercise , Training


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 5

P. 591-598 - mai 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution des hospitalisations pour asthme en France métropolitaine, 1998-2002
  • L. Pascal, C. Fuhrman, L. Durif, J. Nicolau, D. Charpin, P. Dujols, M.C. Delmas
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs environnementaux de l'asthme sévère et de l'allergie : résultats de l'étude EGEA
  • V. Siroux, M.P. Oryszczyn, R. Varraso, N. Le Moual, J. Bousquet, D. Charpin, F. Gormand, S. Kennedy, J. Maccario, C. Pison, E. Rage, P. Scheinmann, D. Vervloet, I. Pin, F. Kauffmann

Déjà abonné à cette revue ?

;