S'abonner

Place actuelle des anti-angiogéniques dans le traitement des cancers bronchiques primitifs - 18/04/08

Doi : RMR-10-2007-24-8-C2-0761-8425-101019-200720149 

B. Mennecier

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La chimiothérapie administrée seule en traitement des cancers bronchiques non à petites cellules semble avoir atteint un plateau en terme d’efficacité. Aucun schéma à l’heure actuelle n’a démontré de véritable supériorité par rapport aux autres. La tendance est donc à la recherche de nouvelles voies de traitement, avec ou sans chimiothérapie cytostatique associée. L’angiogenèse joue un rôle majeur dans la carcinogenèse et la dissémination métastatique. Il s’agit donc d’une des cibles des thérapeutiques nouvelles en cours de développement en cancérologie bronchique. Plusieurs façons de bloquer la néo-angiogenèse tumorale ont été évaluées dont les plus prometteuses concernent soit le principal ligand (le Vascular endothelial growth factor) qui peut être inhibé par un anticorps monoclonal humanisé, soit les différents récepteurs de cette voie de signalisation, qui peuvent être bloqués par de petites molécules spécifiques des sites de phosphorylation des tyrosines kinases. Ces différents traitements, dont certains sont déjà disponibles pour la prise en charge des cancers colorectaux ou des cancers du rein par exemple, ont fait l’objet ces dernières années de multiples essais de phase II et même III dans le cancer bronchique non à petites cellules.

Abstract

The actual place of anti-angiogenesis in non-small cell lung cancer

Since the early 90’s, it seems that chemotherapy given alone in non-small cell lung cancer had reached a plateau. Many different pathways have been targeted, with or without chemotherapy, trying to improve the treatment efficacy. Angiogenesis plays an important role in the process of the tumour growth and in metastasis dissemination. Two main ways have been developed to block either directly the most important growth factor (vascular endothelial growth factor) using a humanized monoclonal antibody, or its receptors (using low-molecular-weight anti tyrosine kinases). Some of them are currently available in colorectal cancers or renal cell cancer. Many phase II or III trials have been published in non small cell lung cancer in the last years.


Mots clés : Angiogenèse , Anticorps monoclonaux , Cancer bronchique non à petites cellules , Antityrosine kinase , VEGF , VEGFR

Keywords: Angiogenesis , Non small cell lung cancer , Monoclonal antibody , VEGF, VEGFR , Tyrosine kinase inhibitors


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 8-C2

P. 198-205 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les inhibiteurs de tyrosine kinase de l’EGFR dans le traitement du CBNPC
  • M. Pérol, D. Arpin
| Article suivant Article suivant
  • Prédiction de la réponse à la chimiothérapie dans les CBNPC : applications pratiques
  • M. Wislez, M. Antoine, A. Lavolé, V. Gounant, B. Milleron, J. Cadranel

Déjà abonné à cette revue ?

;