S'abonner

Après transplantation pulmonaire pour lymphangioléiomyomatose, la survie à un an est de 86 %, celle à 5 ans de 65 % - 18/04/08

Doi : MR-06-2007-24-5S-0761-8425-101019-200704000 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Plan


© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° SPE

P. 160-161 - juin 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Après transplantation pour histiocytose pulmonaire à cellules de Langherans, une récidive sur transplant survient dans 20 % des cas, mais l’incidence des complications précoces et la survie à 10 ans sont superposables à celles des greffes réalisées pour d’autres indications
| Article suivant Article suivant
  • La transplantation pulmonaire constitue une option thérapeutique viable des atteintes pulmonaires graves liées à une sclérodermie

Déjà abonné à cette revue ?

;