S'abonner

Le rôle de l’IgA et du pIgR dans la fibrose pulmonaire - 09/03/22

Doi : 10.1016/j.rmr.2022.02.050 
T. Planté-Bordeneuve 1, 2, , C. Pilette 1, 2, M. Lecocq 1, 2, F. Huaux 1, 2, A. Froidure 1, 2
1 Institut de recherche expérimentale et clinique, université catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique 
2 Service de pneumologie, Cliniques universitaires Saint-Luc, Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’immunoglobuline A (IgA), l’immunoglobuline la plus abondante dans les muqueuses respiratoires, est transportée à travers l’épithélium grâce au polymeric immunoglobulin receptor (pIgR) et sécrétée, liée à la partie extracellulaire de ce récepteur (secretory component, SC), sous la forme d’IgA sécrétoire (S-IgA). Vu les données récentes associant le taux sérique d’IgA à la mortalité dans la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), nous formulons l’hypothèse d’un rôle délétère du système IgA-pIgR dans le développement de la fibrose pulmonaire.

Méthodes

Nous avons étudié (1) les taux d’IgA et de SC sériques ainsi que l’expression de pIgR, CK5 et proSPC dans du tissu pulmonaire de patients FPI et de témoins; (2) les effets de l’IgA sur des fibroblastes en culture primaire pour l’expression d’α-SMA; et (3) un modèle expérimental de fibrose pulmonaire persistante chez des souris C57/bl6 sauvages (WT), pIgR-/− et IgA-/− induit par 6 doses intratrachéales successives de bléomycine. Le degré de fibrose était quantifié après 95jours par la mesure d’OH-proline (μg/lobe), le LBA récupéré pour comptage cellulaire et dosage de (S-)IgA, et le tissu pulmonaire marqué par le Sirius Red (SR) et pour le pIgR, proSPC et CK5.

Résultats

L’IgA sérique totale et polymérique ainsi que la SC sont augmentées chez les patients FPI. Une expression distale aberrante du pIgR est observée au sein des kystes en rayon de miel, à proximité de cellules CK5+, ainsi qu’une augmentation de la production de SC chez les patients atteints de FPI. La fibrose expérimentale est caractérisée par des taux majorés d’IgA et de S-IgA dans le LBA et par une expression parenchymateuse du pIgR proche de cellules CK5+. En comparaison avec les souris WT, les souris pIgR-/− sont protégées de la fibrose, contrairement aux IgA-/-, comme attesté par l’OH-proline et le SR. Nos expériences montrent que la S-IgA (et pas l’IgA non-secrétoire) induit l’expression d’α-SMA dans des fibroblastes pulmonaires primaires via une augmentation de p-SMAD2.

Conclusions

La fibrose pulmonaire est associée à une expression aberrante du pIgR exprimé dans le parenchyme malade tant chez l’homme (FPI) que dans un modèle murin. La protection des souris pIgR-/− suggère un rôle délétère du pIgR, potentiellement via l’activation des fibroblastes par la S-IgA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mot clé : Pathologies interstitielles


Plan


© 2022  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 2

P. 129 - février 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Arsenic trioxide inhibits the functions of lung fibroblasts derived from patients with idiopathic pulmonary fibrosis
  • A. Joannes, C. Morzadec, F. Llamas Gutierrez, B. Richard De Latour, L. Wollin, S. Jouneau, L. Vernhet
| Article suivant Article suivant
  • Neuromuscular electrical stimulation of the respiratory muscles based on breathing modelization in a mouse model of cervical spinal cord injury
  • T. Coustillet, F. Cayetanot, L. Bodineau, I. Vivodtzev

Déjà abonné à cette revue ?