S'abonner

Obstruction bronchique et syndrome hyperéosinophilique idiopathique - 24/04/08

Doi : RMR-06-2002-19-3-0761-8425-101019-ART18 

A. Boignard [1],

M. Fior-Gozlan [2],

R. Gressin [3],

F. Louis [4],

C. Brambilla [1],

D. Seigneurin [2],

G. Devouassoux [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le syndrome hyperéosinophilique idiopathique se définit par une hyperéosinophilie sanguine périphérique supérieure à 1,5 G/l, évoluant depuis au moins 6 mois, et associé à des atteintes viscérales. Il ne peut être retenu qu'après avoir soigneusement éliminé les autres étiologies fréquentes ou plus rares d'hyperéosinophilie, et il doit rester un diagnostic d'exclusion.

Résumé

Les localisations viscérales associées au syndrome hyperéosinophilique idiopathique sont nombreuses, et non spécifiques. Parmi celles-ci, les atteintes neurologiques, digestives, dermatologiques et cardiaques sont les plus souvent décrites. Alors qu'une atteinte pleuro-pulmonaire est également classique, un asthme est exceptionnellement rapporté.

Résumé

Nous rapportons un cas de syndrome hyperéosinophilique idiopathique révélé par un asthme. Celui-ci est secondaire à l'infiltration de la muqueuse bronchique par des éosinophiles, comme le montre l'analyse cytologique de l'expectoration induite.

Abstract

Bronchial obstruction and the ideopathic hyper-eosinophilic syndrome

The idiopathic hyper-eosinophilic syndrome is defined as a peripheral blood eosinophilia greater than 1.5 X 10 9 /litre present for at least 6 months and associated with visceral involvement. It may only be accepted after carefully excluding the other common or rare causes of hyper-eosinophilia and should remain a diagnosis of exclusion.

The associated visceral lesions are multiple and non-specific. Among these neurological, digestive, dermatological and cardiac manifestations are the most frequently described. Whereas pleuro-pulmonary involvement is also common, asthma is rarely reported.

We report a case of ideopathic hyper-eosinophilic syndrome presenting as asthma. This was secondary to eosinophilic infiltration of the bronchial mucosa as demonstrated by cytological examination of induced sputum.


Mots clés : Asthme , Syndrome hyperéosinophilique idiopathique , Expectoration induite

Keywords: Asthma , Ideopathic hyper-eosinophilic syndrome , Induced sputum


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 3

P. 375-377 - juin 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome des anti-synthétases
  • C. Bergoin, M. Bure, J.-Y. Tavernier, C. Lamblin, C.-A. Maurage, M. Remy-Jardin, B. Wallaert
| Article suivant Article suivant
  • Une cause rare de pneumopathies récidivantes
  • L. Tetu, J. Mazieres, V. Chabert, M. Murris-Espin, A. Didier