S'abonner

Hypoventilation alvéolaire au cours du sommeil et ventilation assistée à domicile - 30/04/08

Doi : RMR-02-2005-22-1-0761-8425-101019-200512197 

J.L. Pépin [1, 2 et 3],

N. Chouri-Pontarollo [1],

O. Orliaguet [1, 2 et 3],

P. Lévy [1 et 3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le sommeil et en particulier le sommeil paradoxal (SP) sont associés de manière physiologique à l'apparition d'une hypoventilation alvéolaire modérée.

État des connaissances

Au cours des insuffisances respiratoires obstructives, l'augmentation de PaCO2 qui survient en SP peut participer à l'élévation de la PaCO2 diurne et, dans un sous groupe de patients, conduire à une indication de ventilation assistée non invasive (VNI) nocturne associée à l'oxygénothérapie au long cours. Dans l'insuffisance chronique respiratoire restrictive, l'hypoventilation au cours du sommeil apparaît de maniére précoce au cours de l'évolution et représente un des critères essentiels pour débuter une VNI. Le syndrome obésité-hypoventilation est une insuffisance respiratoire chronique hypercapnique dont un des mécanismes principaux est représenté par l'hypoventilation alvéolaire en sommeil paradoxal. Elle constitue en 2004 la première indication de VNI à domicile. La VNI a pour objectif dans cette situation de stabiliser les voies aériennes supérieures en raison du syndrome d'apnées du sommeil fréquemment associé et de permettre une ventilation alvéolaire suffisante en sommeil paradoxal.

Perspectives

Il est donc important de réaliser systématiquement chez les obèses et au cours de l'évolution de toutes les insuffisances respiratoires chroniques une recherche systématique d'hypoventilation au cours du sommeil. Cela est possible de manière relativement accessible en associant une oxymétrie nocturne et une mesure de la PCO2 transcutanée.

Conclusion

La compréhension des mécanismes exacts des anomalies respiratoires survenant au cours du sommeil permet d'optimiser les réglages de la VNI.

Abstract

Alveolar Hypoventilation during sleep and domiciliary assisted ventilation

Introduction

An alveolar hypoventilation physiologically occurs during sleep and more specifically during REM sleep.

State of the art

During obstructive chronic respiratory failures, increases in PaCO2 that are associated with REM sleep can participate to the severity of daytime hypercapnia and in a subgroup of patients lead to an indication of nocturnal non-invasive ventilation (NIV) in association with the long-term oxygen therapy. A REM sleep hypoventilation generally appears during the early course of restrictive chronic respiratory failures. This REM sleep hypoventilation represents one of the most frequent reasons for initiating NIV in restrictive respiratory insufficiencies. Obesity-hypoventilation syndrome (OHS) refers to a hypercapnic chronic respiratory failure in which REM sleep hypoventilation is one of the main determinants. In France, in 2004, OHS is the primary chronic respiratory failure leading to at home NIV. NIV on OHS aims to maintain upper airway patency as sleep apnoea is frequently associated and to allow sufficient alveolar ventilation during REM sleep.

Perspectives

Thus, sleep alveolar hypoventilation should be systematically assessed in obese patients and during the time curse evolution of all the chronic respiratory failures. This can be done relatively easily by using nocturnal oximetry concurrently with a transcutaneous PCO2 measurement.

Conclusion

The understanding of exact mechanisms underlying abnormal respiratory events occurring during sleep allows optimising adjustments in NIV parameters.


Mots clés : Hypoventilation nocturne , Ventilation non-invasive , Insuffisance respiratoire chronique , Sommeil , Syndrome obesité-hypoventilation

Keywords: Nocturnal hypoventilation , Non invasive ventilation , Chronic respiratory failure , Sleep , Obesity hypoventilation syndrome


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 1

P. 113-125 - février 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les fuites aériennes prolongées (FAP) : attitude conservatrice ou interventionnelle ?
  • Y. Périquet, A.J. Poncelet
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de la ventilation non invasive (VNI) systématique en post-opératoire immédiat d'une résection pulmonaire pour prévenir les complications pulmonaires chez les patients BPCO (essai POPVNI)
  • C. Lorut, A. Rabbat, G. Chatelier, A. Lefevre, N. Roche, J.F. Regnard, G. Huchon

Déjà abonné à cette revue ?

;