S'abonner

Exposition domestique au radon et risque de cancer du poumon - 30/04/08

Doi : RMR-09-2005-22-4-0761-8425-101019-200530065 

H. Baysson [1],

M. Tirmarche [1],

G. Tymen [2],

S. Gouva [3],

D. Caillaud [4],

J.C. Artus [5],

A. Vergnenegre [6],

F. Ducloy [1],

D. Laurier [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les résultats des études épidémiologiques récentes indiquent une augmentation du risque de cancer du poumon liée à l'inhalation de radon, gaz radioactif d'origine naturelle présent dans l'habitat. Dans le cadre d'un vaste programme européen, une étude cas-témoins a été menée dans quatre régions françaises : Auvergne, Bretagne, Languedoc-Roussillon et Limousin

Matériels et méthodes

Les données individuelles sur les caractéristiques socioprofessionnelles, l'historique des habitations occupées, le tabagisme et les expositions professionnelles ont été collectées au cours d'interviews en face-à-face. La concentration de radon a été mesurée dans chacune des habitations occupées par le sujet au cours des 30 années précédant son inclusion dans l'étude.

Résultats

486 cas de cancer du poumon et 984 témoins ont été inclus dans l'étude. Après ajustement sur l'âge, le sexe, la région, le tabagisme actif et les expositions professionnelles, une augmentation du risque de cancer du poumon est observée, fonction de l'exposition au radon cumulée durant les 30 années précédant le diagnostic de cancer. Cette augmentation est de 4% pour 100 Bq/m3.

Conclusion

Cette étude indique une association positive entre le risque de cancer du poumon et l'exposition domestique au radon. L'estimation du risque par unité d'exposition est concordante avec celles provenant d'autres publications récentes.

Abstract

Indoor radon exposure and lung cancer risk. Results of an epidemiological study carried out in France

Introduction

Several epidemiological studies have indicated an increased risk of lung cancer associated with indoor radon exposure. As part of a large European project, a hospital based case-control study was carried out in four regions of France: Auvergne, Brittany, Languedoc-Roussillon and Limousin.

Material and Methods

Individual data on demographic characteristics, residential history, smoking and occupational exposures were collected during face-to-face interviews. Radon concentrations were measured in each dwelling occupied by the subject during the 30-year period prior to the interview.

Results

486 cases and 984 controls were included in the study. After adjustment for age, sex, region, smoking history and occupational exposure, the risk of lung cancer increased by 4% per 100 Bq/m3, when considering cumulative exposure in the 30years prior to diagnosis.

Conclusion

The study indicates a positive association between lung cancer risk and indoor radon exposure. The risk estimate per unit of exposure is in agreement with other recently published indoor case-control studies.


Mots clés : Étude cas-témoins , Cancer du poumon , Radon , Tabagisme , Epidémiologie

Keywords: Case-control study , Lung cancer , Radon , Tobacco smoke , Epidemiology


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 4

P. 587-594 - septembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats de la TEP [18F]-FDG dans la stadification préopératoire des tumeurs pulmonaires
  • C. Perrotin, P. Lemeunier, D. Grahek, T. Molina, A. Petino, M. Alifano, F. Bellenot, P. Magdeleinat, J.-N. Talbot, J.-F. Regnard
| Article suivant Article suivant
  • Staphylococcus aureus : place et impact dans la prise en charge des pneumopathies nosocomiales
  • D. Benhamou, A. S. Carrié, F. Lecomte

Déjà abonné à cette revue ?

;