S'abonner

Les facteurs pronostiques - 24/09/08

Doi : RMR-10-2008-25-8-C2-01761-8425-101019-200720311 

M. Paesmans

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction Les facteurs pronostiques sont importants à connaître comme éléments de la décision thérapeutique, mais surtout à un niveau collectif pour interpréter les données de la littérature et guider la recherche clinique. Pour être utiles en routine, il faut qu’ils aient une valeur reproductible indépendante. Malgré un volume de publications impressionnant, peu de caractéristiques ont ce statut dans le cancer bronchique en général et, en particulier, dans le cancer bronchique de stade IV.

État des connaissances Les facteurs reproductibles favorables sont des facteurs liés à l’hôte : un bon indice de performance et le sexe féminin. Parmi les facteurs caractérisant la tumeur, on peut citer un site unique de métastases ainsi que l’absence de métastases cutanées. Parmi les facteurs biologiques, une leucocytose normale, l’absence d’anémie, une calcémie normale ainsi qu’un niveau bas de Cyfra 21-1 et de LDH sérique sont suggérés comme favorables. Enfin, la réponse à la chimiothérapie est positivement associée à la survie.

Perspectives Le caractère indépendant d’autres facteurs biologiques doit être étudié ainsi que la valeur pronostique de valeurs semi-quantitatives provenant de la tomographie à émission de positrons. La mise en place de classifications pronostiques validées pourrait également être extrêmement utile. La collaboration internationale mise en place par l’IASLC pour une proposition de révision du TNM devrait se poursuivre par la mise en route d’une étude prospective mondiale qui devrait permettre la confirmation ou l’infirmation de facteurs potentiellement intéressants dont la valeur reproductible indépendante reste à démontrer.

Abstract

Stage IV NSCLC Prognostic factors

Introduction Knowledge of prognostic factors is important for therapeutic decisions but also at a population level for the interpretation of literature data and for designing clinical research. For practical usefulness, they must have an independent and reproducible value. Despite an impressive number of publications, few characteristics earn this status for lung cancer in general and for stage IV lung cancer in particular.

State of art Favorable reproducible factors are host-related : a good performance index and female sex. Among factors related to the tumor itself, we can suggest : a single metastatic site as well as absence of cutaneous metastasis. Finally, biological variables can play a role with a favourable prognostic impact for normal leucocytosis, absence of anemia, normal calcemia, low levels of Cyfra 21-1 and serum LDH.

Perspectives The independent value of other biological factors has to be studied as well as the prognostic value of standard uptake value, by the primar tumor, of glucose analog as measured by PET-scan. The development and validation of prognostic classifications could also be of great interest. The international collaboration set up by IASLC for TNM revision proposal should go on with the conduct of a worldwide prospective study that should allow to validate or to invalidate the prognostic value of factors potentially interesting but whose independent reproducible value has to be demonstrated.


Mots clés : Cancer bronchique , Survie , Facteurs pronostiques

Keywords: Lung cancer , Survival , Prognostic factors


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 8-C2

P. 99-106 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place du chimiothérapeute
  • V. Westeel
| Article suivant Article suivant
  • Place de la chimiothérapie
  • A.-P. Meert

Déjà abonné à cette revue ?

;