S'abonner

Prolongation d’un traitement par antivitamine K pendant dix-huit mois versus placebo au décours d’un premier épisode d’embolie pulmonaire idiopathique traité six mois : un essai randomisé multicentrique en double aveugle. Essai « PADIS-EP » - 21/10/08

Doi : RMR-09-2008-25-7-0761-8425-101019-200808827 

F. Couturaud [1],

G. Pernod [2],

C. Pison [3],

P. Mismetti [4],

O.  Sanchez [5],

G. Meyer [5],

F. Parent [6],

P. Girard [6],

G. Simonneau [6],

L. Drouet [7],

P. Gueret [8],

P. Jego [9],

P. Delaval [10],

E. Duhamel [11],

Y. Gruel [12],

B. Delahousse [12],

S. Regina [12],

P. Pottier [13],

J. Connaud [13],

F. Lecomte [14],

K. Provost [15],

N. Vilmans [15],

X. Gosset [15],

A. Bura-Rivière [16],

G. Meach [17],

K. Lacut [17],

J.-L. Bosson [18],

K. Guillot [19],

D. Mottier [1],

C. Leroyer [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Rationnel Au décours d’un premier épisode de maladie veineuse thromboembolique (MVTE) idiopathique traité pendant 3 à 6 mois, le risque de récidive thromboembolique veineuse est élevé (10 % par an). Les sociétés savantes recommandent 6 mois minimum d’AVK au décours d’une première MVTE idiopathique. Ces recommandations ne sont pas satisfaisantes pour au moins deux raisons : 1) aucune étude n’a comparé une durée allongée d’AVK (2 ans) versus 6 mois ; et 2), si la fréquence d’une récidive thromboembolique veineuse est identique au décours d’une embolie pulmonaire (EP) et d’une thrombose veineuse profonde (TVP), en revanche, la létalité d’une récidive est supérieure au décours d’une EP comparée à celle observée après une TVP.

Méthode Étude randomisée contrôlée en double insu multicentrique française. L’objectif principal est de démontrer, au décours d’une première EP idiopathique symptomatique traitée 6 mois, que la prolongation des AVK pendant 18 mois (avec un INR entre 2 et 3) est associée à un rapport bénéfice-risque (récidive thromboembolique + risque hémorragique) supérieur à celui du placebo. Le double aveugle est rendu possible grâce à l’administration de warfarine ou de placebo au patient et à la réalisation d’INR en aveugle. Pour un risque de 5 % et un risque β de 20 %, un effectif total de 374 patients est nécessaire.

Résultats attendus Cette étude a le potentiel : 1) de démontrer que le rapport bénéfice-risque d’un traitement par AVK prolongé de 18 mois est supérieur à celui observé sous placebo chez les patients ayant un premier épisode d’EP idiopathique traité initialement 6 mois ; 2) de valider ou d’infirmer la contribution d’une scintigraphie pulmonaire, d’une échographie doppler veineuse des membres inférieurs et des D-dimères à 6 mois de traitement comme examens prédictifs d’un risque de récidive accru (analyse médico-économique comprise).

Abstract

Prolongation of anti vitamin K treatment for 18 months versus placebo after 6 months treatment of a first episode of ideopathic pulmonary embolism: a mutlicentre, randomised double blind trail. The PADIS-EP Trial

Background After stopping a 3 to 6 months course of oral anticoagulation for a first episode of idiopathic venous thromboembolism (VTE), the risk of recurrent VTE is high (10 % per year). In this setting, international guidelines recommend at least 6 months treatment. However, this recommendation is not satisfactory for the following reasons: (1) no randomized trial has compared 6 months to extended duration (2 years) anticoagulation; and (2), even though the frequency of recurrent VTE is similar after pulmonary embolism (PE) and deep vein thrombosis (DVT), the fatality rate of recurrent VTE after PE is higher than that after DVT.

Methods A French multicentre double blind randomized trial. The main objective is to demonstrate, after a first episode of symptomatic idiopathic PE treated for 6 months using a vitamin K antagonist, that extended anticoagulation for 18 months (INR between 2 and 3) is associated with an increased benefit / risk ratio (recurrent VTE and severe anticoagulant-related bleeding) compared to placebo. The double blind evaluation is ensured using by active warfarin and placebo, and blinded INR. The protocol was approved by the ethics board of the Brest Hospital on the 7th of March 2006. For an alpha risk of 5 % and a beta risk of 20 %, the estimated sample size is 374 patients.

Expected results this study has the potential to: (1) demonstrate that the benefit / risk ratio of extended anticoagulation for 18 months is higher than that observed with placebo in patients with a first episode of idiopathic PE initially treated for 6 months, during and after the treatment period; and (2) to validate or invalidate the contribution of isotope lung scans, lower limb Doppler ultrasound and D-Dimer at 6 months of treatment as predictors of recurrent VTE (medico-economic analysis included).


Mots clés : Hémorragie induite par antivitamine K , Essai randomisé contrôlé , Embolie pulmonaire idiopathique , Durée du traitement anticoagulant , Récidive thromboembolique

Keywords: Recurrent venous thromboembolism , Randomised trial , Anticoagulant related bleeding , Idiopathic pulmonary embolism , Duration of anticoagulation


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 7

P. 885-893 - septembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pneumonie alvéolo-interstitielle au témozolomide
  • L. Guilleminault, P. Carré, K. de Luca, F. Beau Salinas, E. Autret-Leca, B. Narciso, P. Diot
| Article suivant Article suivant
  • Bronchiectasies bilatérales chez un jeune Africain
  • M. Bruyneel, S. Alard, V. Ninane

Déjà abonné à cette revue ?

;