S'abonner

Relation entre inflammation et symptômes dans l’asthme - 30/10/08

Doi : RMR-10-2008-25-8-0761-8425-101019-200809683 

D. Montani [1],

I. Tillie-Leblond [2],

B. Crestani [3],

J. de Blic [4],

M. Humbert [1],

M. Tunon-de-Lara [5],

A. Magnan [6],

N. Roche [7],

S. Gati [8],

P. Chanez [9]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les symptômes d’asthme sont le motif principal de recours aux soins, constituant un élément essentiel de l’évaluation du contrôle de la maladie. L’asthme est défini comme une maladie inflammatoire chronique. Les asthmatiques non contrôlés ont une augmentation des polynucléaires éosinophiles de l’expectoration induite et une production accrue de NO exhalé. Cette majoration de l’inflammation éosinophilique peut précéder l’apparition des symptômes, la diminution du VEMS et le développement d’une exacerbation. Le contrôle de l’asthme par le traitement anti-inflammatoire s’accompagne d’une diminution de ces marqueurs. Les symptômes d’asthme résultent de mécanismes complexes, leur perception est parfois altérée par l’inflammation éosinophilique et améliorée par la corticothérapie inhalée. Difficilement applicables en pratique, les stratégies de suivi basées sur l’évaluation de l’inflammation semblent plus efficaces pour réduire les exacerbations que les stratégies habituellement recommandées basées sur l’évaluation rétrospective des symptômes et l’analyse séquentielle de la fonction respiratoire. L’ajustement immédiat selon les symptômes de la corticothérapie inhalée est une stratégie efficace pour éviter les exacerbations et permet de réduire les doses totales de corticothérapie inhalée. Un groupe d’expert français a entrepris d’étudier les relations entre l’inflammation et les symptômes d’asthme à partir d’une lecture critique de la littérature internationale.

Abstract

The relationship between inflammation and symptoms in asthma

In asthma, symptoms are the main reason for recourse to healthcare and are a fundamental parameter for the evaluation of asthma control. Currently, asthma is defined as a chronic inflammatory disease. Uncontrolled asthmatics have an increased number of eosinophils in induced sputum and an increased production of exhaled NO. Control by anti-inflammatory treatment is accompanied by a reduction in bronchial eosinophilia and exhaled NO. Asthma symptoms are the result of complex mechanisms and many factors modify their perception. Experimental data suggests that there is a relationship between the perception of symptoms and eosinophilic inflammation, and that inhaled corticoid therapy improves this perception. Although they are still not applicable in routine practice, follow-up strategies based on the evaluation of inflammation are thought to be more effective in reducing exacerbations than those usually recommended based on retrospective evaluation of symptoms and sequential analysis of respiratory function. Inhaled corticosteroid therapy is the reference maintenance therapy for persistent asthma and adjustment of anti-inflammatory treatment based on symptoms is an effective strategy to prevent exacerbations and reduce the total dose of inhaled corticosteroids. A French expert group has undertaken a study of the association between inflammation and asthma symptoms by carrying out a critical review of the international literature.


Mots clés : Asthme , Inflammation , Symptomes , Corticoides inhalés , Perception , Exacerbation

Keywords: Asthma , Inflammation , Symptoms , Inhaled corticosteroids , Perception , Exacerbation


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 8

P. 933-951 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le dispositif d’annonce, du concept à la pratique
  • J.-L. Pujol, C.-G. Bruere Dawson, J.-F. Tirefort
| Article suivant Article suivant
  • Transplantation pulmonaire : la satisfaction des besoins en France
  • M. Stern, R. Souilamas, D. Tixier, H. Mal

Déjà abonné à cette revue ?

;