S'abonner

Implications cliniques de la distension thoracique, ou quand la physiopathologie change la prise en charge thérapeutique - 24/12/08

Doi : RMR-12-2008-25-10-0761-8425-101019-200812663 

D.-E. O’Donnell

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La distension statique est définie par l’élévation du volume télé- expiratoire au-dessus de sa valeur prédite, mais sans modification de la pression alvéolaire de fin d’expiration, qui reste égale à la pression atmosphérique. La distension dynamique est l’augmentation temporaire de ce volume au-dessus du volume de relaxation. Dans la BPCO, elle est principalement déterminée par les caractéristiques mécaniques du système respiratoire. Sa mesure repose avant tout sur la pléthysmographie et, au cours de l’exercice, le suivi de la capacité inspiratoire. Au cours de l’exercice, la distension dynamique s’oppose à la limitation de débit expiratoire mais augmente la charge élastique et, donc, l’effort inspiratoire tout en induisant une faiblesse fonctionnelle du diaphragme. Elle a un retentissement hémodynamique et s’accompagne d’une polypnée, associée à une baisse de compliance pulmonaire dynamique. Ces phénomènes expliquent l’intolérance à l’exercice. Plusieurs approches peuvent être envisagées pour combattre la distension dynamique : bronchodilatateurs, hyperoxie, mélange hélium-oxygène, chirurgie de réduction de volume pulmonaire.

Abstract

Dynamic lung hyperinflation and its clinical implication in COPD

Static lung hyperinflation is defined as the elevation of end- expiratory lung volume above its predicted value, with no increase in end-expiratory alveolar pressure, which remains equal to atmospheric pressure. Dynamic hyperinflation is the transient increase of this volume above the relaxation volume. In patients with COPD, dynamic hyperinflation is mainly determined by the mechanical properties of the respiratory system. Its measurement relies on plethysmography and, during exercise, inspiratory capacity. During exercise, dynamic hyperinflation attenuates expiratory flow limitation but increases the inspiratory loading and induces functional weakness of the diaphragm. It also has haemodynamic consequences and results in more rapid, shallow breathing and progressive reduction in dynamic lung compliance. These events explain exercise intolerance. Several approaches may help combat dynamic hyperinflation and its deleterious clinical effects: bronchodilators, hyperoxia, helium-oxygen mixtures, lung volume reduction surgery…


Mots clés : Limitation du débit expiratoire , Distension , Tolérance à l’exercice , BPCO Asthme

Keywords: Expiratory flow limitation , Hyperinflation , Exercise tolerance , COPD , Asthma


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 10

P. 1305-1318 - décembre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Atteinte respiratoire au cours du lupus érythémateux systémique
  • D. Carmier, S. Marchand-Adam, P. Diot, E. Diot
| Article suivant Article suivant
  • Bevacizumab et radiothérapie
  • P. Blanchard, B. Besse, E. Deutsch

Déjà abonné à cette revue ?

;