S'abonner

Survie à cinq ans des cancers bronchiques primitifs dans les centres hospitaliers généraux - 04/02/09

Doi : RMR-01-2009-26-1-0761-8425-101019-200813484 

M. Grivaux [1],

M. Zureik [2],

L. Marsal [3],

B. Asselain [4],

M. Peureux [5],

J.-M. Chavaillon [6],

A. Prud’homme [7],

M. Carbonnelle [8],

E. Goarant [9],

B. Maury [10],

A. Bedossa [11],

F. Blanchon [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction En 2000, le Collège des Pneumologues des Hôpitaux Généraux a mené une étude épidémiologique (KBP-2000- CPHG) sur tous les nouveaux cas de cancer bronchique primitif (CBP) histologiquement prouvés pris en charge dans les hôpitaux généraux. Cet article rapporte la survie à 5 ans de ces patients.

Méthodes Le statut vital de 5447 des 5667 patients de l’étude KBP-2000-CPHG a été obtenu, et la mortalité étudiée en fonction de différents facteurs pronostiques.

Résultats À 5 ans, 567 patients (10,4 %) étaient vivants. La médiane de survie des 4 880 patients décédés (89,6 %) était de 7 mois. Les analyses univariées ont montré l’influence sur la mortalité de l’âge, la quantité de tabac consommée, l’état fonctionnel (Performance status), le type histologique et le stade du CBP (classification TNM). Pour les cancers non à petites cellules (N = 4 485), l’analyse multivariée a identifié cinq facteurs indépendants prédictifs de la mortalité : l’âge, le sexe, le type histologique, le Performance status et le stade du cancer.

Conclusions Le pronostic vital à 5 ans des CBP reste mauvais. En l’absence de possibilités d’action sur les facteurs identifiés et en l’attente des résultats des études sur le dépistage, la réduction de la mortalité repose sur la prévention primaire.

Abstract

Five year survival for lung cancer patients managed in general hospitals

Introduction In 2000 the College of Pulmonologists of General Hospitals undertook an epidemiological study (KBP-2000-CPHG) enrolling all new cases of histologically confirmed lung cancer managed in general hospitals. This paper reports the five year survival in these cases.

Methods Vital status was available for 5447 out of 5667 patients included in the original study. The effect of different prognostic factors on mortality was assessed.

Results At 5 years 567 patients (10.4 %) were still alive. Median survival for the 4880 (89.6 %) deceased patients was 7 months. Univariate analysis identified age, smoking history, performance status, histological type and disease stage (TMN classification) as determinants of survival. For non-small cell lung cancer (n=4885) multivariate analysis identified five predictive factors for mortality – age, gender histological type, performance status and stage.

Conclusions Five year survival in lung cancer continues to be poor. As the risk factors for poor outcome at the time of diagnosis are not modifiable and pending the results of screening studies reduction in mortality must rest on primary prevention.


Mots clés : Cancer bronchique à petites cellules , Cancer bronchique non à petites cellules , Cancer bronchique primitif , Hôpitaux généraux , Survie

Keywords: Small cell lung cancer , Non-small cell lung cancer , Primary lung cancer , General hospital , Survival


Plan



© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 1

P. 37-44 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rhinite et asthme liés à l’exposition aux poussières de coton chez des apprentis en habillement
  • N. Chaari, C. Amri, T. Khalfallah, A. Alaya, B. Abdallah, L. Harzallah, M.-A. Henchi, N. Bchir, A. Kamel, M. Akrout
| Article suivant Article suivant
  • Profil des investigateurs actifs au cours d’un essai clinique en médecine générale
  • P. Lefébure, T. Blanchon, A. Kieffer, H. Sarter, F. Fournel, A. Flahault pour le groupe Dépiscan

Déjà abonné à cette revue ?

;